logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

02/12/2012

Déminez la bombinette

Un enfant de trois ans, vous voyez à peu près ce que c'est? Quelque chose comme ça: 

 

Petit Ours Brun

Un enfant de trois ans, donc, arrive à l'école maternelle, "chez les petits", comme on dit. 

Ce jour-là, il porte un beau t-shirt que lui a offert Tonton, le frère de Maman.

Sur son beau t-shirt, devant, il y a écrit "Je suis une bombe".

Une bombe à bisous, sûrement! et à gros câlins!

Sauf que dans le dos, la bombe à bisous est affublée d'une explication différente: "Jihad, né le 11 septembre".

C'est malin... On en a pourtant vu, des inscriptions stupides, voire de mauvais goût, sur des t-shirts, y compris sur des t-shirts de bébés! Mais des stupides à ce point, de mauvais goût à ce point, on n'avait pas vu.

TGi.jpgLes adultes (les enseignants, le maire de Sorgues (Vaucluse) où habite l'enfant, le procureur d'Avignon...) s'en sont mêlés avec si peu de doigté que la maman et le tonton vont se retrouver devant le tribunal d'Avignon, le 19 décembre, pour "apologie de crime", relatent les médias. La mère aurait même été placée en garde à vue.


Mais enfin, n'y en aura-t-il donc pas un pour sauver l'autre? La famille est inconnue des services de police, ils ne sont même pas particulièrement religieux, tout porte à croire que ces gens ont simplement été bêtes. Encore plus que d'autres - eh oui, c'est possible - mais comme d'autres.

Je précise d'ailleurs que le prénom Jihad existe, qu'il est porté par des garçons et par des filles, et que sur certains forums, après 2001, on voit des parents s'interroger: peuvent-ils donner ce prénom à l'enfant qu'ils attendent, ou sera-t-il trop lourd à porter?

La réponse est évidente. C'est trop lourd à porter. Quant à faire des plaisanteries soi-même sur le sujet, en exploitant un enfant naïf qui n'a aucune idée de l'enjeu, c'est la preuve qu'il y a malaise, jusque dans la famille.

En 1993, nous avons choisi... (nous? le législateur, dirons-nous pudiquement!) de laisser au père et à la mère le choix absolu du prénom de leur enfant, sauf si l'officier d'Etat civil, l'estimant contraire à l'intérêt de l'enfant, alerte le procureur de la République, qui doit statuer (art. 57 du Code civil).

On imagine bien que l'officier d'Etat civil, derrière son guichet, n'a la plupart du temps aucune envie de se coltiner à lui seul les ennuis avec le père fier comme Artaban qui vient déclarer la naissance de ses jumelles Alexandrie et Alexandra, pour ne prendre que cet exemple authentique. Voilà comment on se retrouve s'appelant Diam's ou Boghosse. Et il doit y avoir pire. Souvenons-nous qu'en plus le ridicule est relatif. Chacun a son hit-parade. En Amérique, dans les années 1970, quand je disais que je m'appelais Geneviève, tout le monde cachait son sourire. Une chanson ou un personnage de télé, je ne sais plus, avait ridiculisé mon beau prénom.

Je le reconnais, rien de surpasse Jihad. Mais souvenons-nous, c'est un enfant de trois ans qui a une maman certainement immature et un tonton con-con (excusez-moi, je n'ai pas résisté). Est-ce que ça vaut le tribunal? A nos frais, en plus, car toutes ces procédures sont coûteuses?

Moi, quitte à faire appel aux services de l'Etat, j'aurais demandé pompier_US_4621_m.jpgl'intervention d'un gentil pompier démineur. 

Ces gens-là, ils savent y faire. Ils ont de la patience, du métier, du doigté. Ils savent trouver le détonnateur, ils savent le désamorcer. Et quand le travail est fait, sans tambour ni trompette, ils rentrent chez eux, jusqu'à la prochaine fois.

Allez, Jihad, je propose qu'on t'appelle Jiji, que ta maman et ton tonton acquièrent les deux sous de bon sens qui leur manquent, et que tu retournes à l'école faire un gros câlin à ta maîtresse.

Avec un beau t-shirt de gros bébé que tu es, et n'en parlons plus.

Bisou, Jiji!

 

tshirt.jpeg



 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique