logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/06/2012

Les timbrés de l'orthographe

orthographe, eric-emmanuel schmitt, frédérick gersale, sorbonnePourquoi y a-t-il foule sur les bancs de la Sorbonne, en ce samedi après-midi? Des étudiants de tous âges, c'est rare!

Plus de 700 étaient venus assister à la compétition Les Timbrés orthographe, eric-emmanuel schmitt, frédérick gersale, sorbonnede l'orthographe, qui a succédé aux célèbres Dicos d'Or. Voyez le compteur ci-contre: le policier posté à l'entrée nous a aimablement laissés le photographier, pour attester de l'affluence. Nous pouvons donc dire: "794 selon la police"!

Quant à moi, fière comme Artaban, j'ai été invitée par le célèbre orthographe, eric-emmanuel schmitt, frédérick gersale, sorbonneFrédérick Gersal, maître de cérémonie, à remettre les prix dans la catégorie Séniors. Il faut dire que les lecteurs de Notre Temps adorent l'orthographe et ont été nombreux à participer.

L'écrivain Eric-Emmanuel Schmitt, très souriant, avait composé la dictée lui-même et nous l'a lue dans un très pur style professoral.

Pour le cas où vous vous poseriez la question, j'ai fait 13 fautes, eh oui, ça rend modeste...

Ci-dessous, un joli reportage de France 3 qui vous fera regretter de ne pas avoir été là (mais on recommence l'année prochaine et on compte sur vous!).

Et si vous voulez soumettre vos amis à la douce torture de la dictée, vous découvrirez le texte juste en dessous de la vidéo. Un conseil: dites-leur de vérifier comment s'écrit "fuschia". Heu non, "fuchsia". Heu, zut, je ne sais déjà plus!




Adieu à la terre

Il avait quitté son mas, son champ de dahlias rouges et de colchiques rosés, ses (ces) bosquets et prairies parfumés où il aimait accomplir de longues balades. Désormais, il ne remplirait plus sa vieille besace de pommes de pin tombées du sol, d'amandes sauvages, de champignons charnus. En effet, il avait, sans un remords, abandonné sa terre d'adoption pour retourner à la ville d'où il était parti il y a quelques décennies de cela. (Fin de la dictée pour les cadets.)
Quelle volte-face (volteface) inattendue ! Depuis des années, avec une constance dépourvue d'ambiguïté (ambigüité), Georges avait investi dans sa ferme à fonds perdu(s) et, quoiqu'il fût nouveau sur ces coteaux provençaux, ses rares voisins pensaient avoir affaire à un paysan passionné, profond, opiniâtre, peu exubérant, qui finirait par faire fructifier des terres sèches que nulles alluvions ne nourrissaient. Récemment, sur ces (ses) arpents qu'étaient censés avoir enrichis l'engrais et l'arrosage fréquent, il n'avait obtenu que de maigres récoltes.
Certains raillaient son amateurisme.
– De même qu'on ne fait pas sauter les culs-de-jatte en hauteur, on ne transforme pas un citadin en paysan ! (Fin de la dictée pour les juniors.)
Le vigneron répliqua :
– Votre explication ne me convainc pas. Je ne crois pas qu'aucun agriculteur en ait jamais fait autant. S'il n'avait engagé aucuns frais, j'admettrais que Georges se détourne, qu'il voie une autre solution, qu'il acquière vite un appartement en ville. Mais lui...
Quels que soient, quelque obscurs qu'aient pu paraître (paraitre), aux esprits gourds des villageois, les méandres de sa pensée, le résultat était là : Georges partait et laissait quelque trois mille ares derrière lui. Adieu pénates dorés ! Adieu coteaux ! Adieu effluves embaumés de la mer !
Certains assuraient que sa femme l'avait découragé. Celle-ci n'avait pas la cote, manquant de thuriféraires et multipliant les sycophantes. Le jour des au revoir, sous les myrobolans mirobolants (mirobolants myrobolans), peu importait que Georges flânât ou se hâtât, les yeux des voisins se dirigeaient vers son épouse. Tout heureuse, toute couverte de soie dorée, perchée sur de hauts talons fuchsia, elle s'était frotté les mains en public, s'était laissée (laissé) aller à chantonner à tue-tête, et s'était même crue autorisée à klaxonner le long du chemin.
Cependant, les plus subtils se demandaient encore : pourquoi ?

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique