logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

24/10/2011

Nicolas+Carla=Giulia

Une fois de plus, nous (nous, les Français) avons trouvé moyen de tout compliquer. Rien de plus simple pourtant que d'avoir un bébé! Rien de plus banal, rien de plus attendrissant.800515_france-s-first-lady-carla-bruni-sarkozy-leaves-the-maternity-clinic-clinique-de-la-muette-in-paris.jpg

Si une joie peut être partagée avec un couple, même un couple qu'on n'adore pas forcément, c'est bien la naissance d'un enfant.

C'était sans doute trop simple. Il a fallu qu'on discute sans fin sur le thème "le président de la République doit-il ou ne doit-il pas évoquer sa vie privée?"

Du coup, tout est devenu maniéré. La femme du président a dit tellement souvent, à la radio et à la télévision, qu'il ne fallait pas en faire une histoire, que c'en est devenu une.

En Angleterre, le Premier ministre, David Cameron, a toujours été très ouvert et très honnête sur sa vie familiale. Bien avant d'être nommé, alors qu'il n'était qu'une personnalité montante de la vie politique locale, il s'est montré avec sa femme et ses enfants.

C'était d'autant plus frappant que l'aîné, Ivan, souffrait d'une maladie rare qui l'handicapait affreusement. Il ne marchait pas, ne parlait pas, se nourrissait très difficilement et était constamment la proie d'affreuses crises d'épilepsie.

 

images-3.jpeg

 

 

Cela n'empêchait pas les Cameron d'aller partout avec lui, ainsi qu'avec sa petite soeur et son petit frère.

Pendant la campagne électorale, en 2009, David Cameron expliquait encore et encore combien, pour lui, un système de santé publique gratuit, ouvert à tous et de grande qualité, était une priorité. En effet, bien qu'il fût lui-même d'une famille aisée, il avait pu mesurer l'appui que la sécurité sociale lui avait fourni, ainsi qu'à sa femme, quand il avait été confronté à un enfant nécessitant des soins jour et nuit.

Ainsi, grâce à ce partage d'expérience, les Britanniques ont pu sentir chez ce candidat une familiarité, une proximité. Lui aussi, avec sa femme, devait faire face à d'immenses difficultés. Lui aussi malgré tout essayait de construire un bonheur familial. Lui aussi avait besoin de l'aide de la société, pour faire face.

Au cours de la campagne électorale, Ivan a perdu la vie. L'adversaire politique de David Cameron a rendu un hommage bouleversant à son rival, en demandant une minute de silence aux députés. Ce deuil cruel, ce grand vide laissé par un enfant dont il fallait s'occuper constamment, a inspiré à deux adversaires opposés dans une lutte féroce un grand moment d'humanité, de dignité, et bien sûr d'émotion pour tout le pays.

images-1.jpeg

Quand David Cameron a dit, plus tard, qu'il avait failli tout abandonner à ce moment-là, car la souffrance était telle que tout le reste lui semblait vide de sens, personne n'a douté de sa sincérité.

L'histoire finit bien car l'année suivante, un nouveau bébé - une petite fille! - est venu consoler cette famille. Rien n'est oublié, mais la vie est là.images-5.jpeg

On ne souhaite évidemment pas à notre président et à sa femme de connaître le millième de ces difficultés. Mais si avec spontanéité, sans en faire des tonnes, ils voulaient bien faire confiance aux Français au lieu de s'en méfier, et partager très simplement avec eux le plus naturel des bonheurs, ce serait bienvenu.

Car comme Cameron a appris, grâce à son petit Ivan, ce qu'un bon système de santé pouvait apporter à ses compatriotes, nous aimerions savoir que la petite Giulia, elle aussi, va apprendre à son papa des choses importantes, profondes, inattendues, qui l'aideront à prendre de bonnes décisions et seront utiles à chacun d'entre nous.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique