logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/08/2012

J'aime les JO 2012 (bref) chapitre 5

Honnêtement, j'avais prévu tout autre chose à vous raconter aujourd'hui, mais finalement j'ai juste une question à vous poser: à votre avis, est-ce que nos footballeurs de l'équipe nationale se rendent compte à quel point on les trouve lamentables, et à quel point on aime nos handballeurs ? Et que ça n'a pas grand chose à voir avec leurs résultats?

Une bise, les experts ! Une énorme bise !

 

experts,football,handball,jo 2012

A demain pour un dernier chapitre de 

J'aime les JO 2012


13/02/2012

Bravo les flics et les stadiers

Ce fut une déception cruelle pour les supporters que d'apprendre l'annulation de la rencontre France-Irlande, samedi soir, dans le cadre du Tournoi des Six Nations. Pour beaucoup, côté Irlande comme côté France, ce voyage avait été prévu de longue date, parfois avec les enfants ou petits-enfants, il avait coûté cher et on s'en était fait une joie. Au point de braver le froid mordant, ce froid qui, selon le comité, a gelé la pelouse et l'a rendue dangereuse pour les joueurs.

Annulation de la rencontre, donc, alors que le coup d'envoi allait être donné.

 

france-irlande.jpg

On a légitimement parlé de la déception des supporters, de celle des joueurs, des cas de conscience des organisateurs, mais on n'a rien dit des stadiers ni des forces de l'ordre. Or, ils ont dû avoir un sacré coup de chaud. 80 000 personnes présentes, ardentes, venues soutenir leur équipe et passer un super moment ensemble, des hommes surtout, c'est très difficile à évacuer sans incident.

Souvenons-nous. C'était le 29 mai 1985, au stade du Heysel, en Belgique. Du foot, cette fois. Liverpool allait rencontrer la Juventus de Turin. Le stade du Heysel est grand, mais il contient 25% de spectateurs de moins que le Stade de France. Quand la catastrophe a lieu - une bousculade qui va coûter la vie à 39 personnes - le match n'a pas encore commencé. Va-t-il être annulé? Pas du tout. Les joueurs entrent sur le terrain, à la stupéfaction de la téléspectatrice que j'étais, et hop, on joue. Pourquoi? Parce que, selon les dires de l'UEFA, ne pas jouer aurait ravivé les violences, et la sécurité des gens n'aurait pu être assurée pendant l'évacuation.

Qu'en conclure? Pour ma part, j'ai envie de saluer d'abord les supporters de rugby, irlandais autant que français, qui malgré leur amertume sont sortis dignement. Et je dis bravo aux stadiers et forces de l'ordre aussi, qui ont fait face de manière très professionnelle à une situation pourtant critique et fort risquée.

Et vous, votre sentiment? et si vous y étiez... racontez-nous!

 

622px-Flag_of_Ireland_rugby.svg.png

 


 

31/07/2011

Petits pays heureux, malheureux

Helle Gannestad.jpgHelle Gannestad est une jeune fille célèbre. Ne pose-t-elle comme une star, avec son regard séducteur, sa frange joliment arrangée? Elle s'exerce beaucoup à la photo, d'ailleurs. Plus tard, elle voudrait en faire son métier.

On dit qu'elle a 18 ans, c'est à peine croyable, mais souvent, une jeune fille fait plus que son âge. Elles aiment avoir l'air de vraies femmes...

Dans la nuit du 22 juillet, alors que tant de jeunes de sa génération, de son pays et de sa sensibilité venaient de tomber sous les balles d'un compatriote, elle a "posté" ces lignes, qui ont touché les internautes au fond du coeur :

"Si un seul homme est capable d'autant de haine, pensez à l'amour que nous pourrions produire tous ensemble..."

Bien sûr il y a un peu de naïveté dans cette phrase, le reflet de l'adolescence idéaliste, quelque chose comme "si tous les gars du monde..." Mais c'est aussi une phrase intelligente et réfléchie, une belle réponse à l'incompréhensible, et peut-être même la seule. Et elle ne pouvait être plus joliment exprimée.

La Norvège est un tout petit pays, uni dans le malheur. Il n'est pas une personne, là-bas, qui ne connaisse quelqu'un d'endeuillé. On peut leur envier cette union, car c'est un grand secours.

Deux jours plus tard, aux antipodes, un autre pays, plus petit encore, était uni dans le bonheur. Son équipe de foot, la Celeste, venait de remporter la Copa America.


Ca peut paraître rien du tout en comparaison, et même choquant de faire ce rapprochement. Mais l'Uruguay, comme la Norvège, est un pays démocratique, pacifique, soucieux de l'environnement. Contrairement à la Norvège, l'Uruguay est pauvre, mais croit en sa jeunesse et la préserve de l'ignorance. Pas un Uruguayen n'est illettré. Et tous aiment la Celeste comme d'autres aiment leur armée.

Car c'est la Celeste qui les soude face à l'adversité. Gagner la Copa America, ça veut dire se montrer plus fort encore que ces grandes nations du foot que sont le Brésil et l'Argentine, vingt fois, trente fois plus peuplées. C'est un magnifique exploit.

Voilà pourquoi tous sont descendus dans la rue, pour dire bravo, merci, bravo les joueurs et toute l'équipe, bravo le talent, le travail, l'inspiration, la joie, bravo le ballon, le jeu, et bravo, merci à notre petit pays valeureux où les enfants apprennent à shooter le jour où ils apprennent à marcher.

Si un simple match de foot est capable de susciter une telle liesse, pensez au bonheur que nous pouvons produire tous ensemble...


 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique