logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

29/06/2011

Le FMI gagne, nous perdons

Il faut beaucoup d'abnégation pour se réjouir complètement de voir Christine Lagarde, jusqu'à hier ministre de l'Economie, partir pour Washington où elle vient d'être désignée directrice générale du Fonds Monétaire International (FMI).

Cette femme souriante, discrète et sereine nous a fait honneur pendant quatre ans, par son élégance, sa courtoisie, sa simplicité.

Je ne suis pas économiste et je ne peux pas juger son action, mais jamais elle n'a donné l'impression de faire autre chose que son boulot le mieux possible. Et pour être ministre, elle a renoncé à diriger cinq mille avocats d'affaire, dans le monde entier, ce n'était en rien une promotion pour elle, au contraire. Une simple mission.

Fille de prof, elle a perdu son père quand elle était adolescente et sa mère s'est retrouvée seule pour élever quatre enfants qui étaient loin d'être tirés d'affaires.

Sportive, elle a fait partie de l'équipe de France de natation, en nage synchronisée (comme Muriel Hermine, c'est marrant!).

Deux fois, elle s'est présentée à l'ENA, deux fois elle y a échoué - ce qui démontre à quel point les critères de sélection sont défectueux, ou à quel point elle est sympa, puisque la première fois elle s'est dite trop amoureuse pour bosser sérieusement, et la seconde elle n'a pas déposé sa candidature à temps!

235880-christine-lagarde-ravissante-et-son-637x0-4.jpgSéduisante et tendre, la superwoman est tombée amoureuse d'un ancien copain, un Corse, juste avant de devenir ministre. Depuis, ils ne se quittent plus (comme sur la photo), du moins ne se quittaient plus, et je ne sais pas comment ils vont se débrouiller maintenant, mais comme disaient les Inconnus dans leur célèbre sketch, "cela ne nous regarde pas"...

Après sa nomination, elle a déclaré: "L'action du FMI doit être pertinente, proactive, efficace et légitime." C'est exactement les adjectifs que j'aurais voulu choisir pour elle.

Je ne me donnerais pas la peine d'une telle déclaration d'amour si elle était un homme, je le reconnais. Mais ça fait un tel plaisir de voir une femme nommée à un poste pareil, une femme qui ne le doit qu'à sa compétence, et pas à des quotas ou à des calculs électoraux!

Allez, bonne chance à la meilleure image de la France que nous pouvions expédier dans la capitale américaine, où il était urgent de faire oublier les épisodes peu reluisants qui ont précédé sa venue.


 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique