logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/08/2011

Diana la nageuse

Diana.jpgCe qu'elle est belle! Elle regarde l'eau, elle défie la mer, peut-être qu'elle a un aïeul qui s'appelait Poseidon...

Cette Américaine, a presque un nom de naïade: Diana Nyad. Et telle que vous la voyez, elle s'est fixé un but: nager soixante heures dans la mer hostile, braver les requins, se jouer des méduses, et nager, nager, jour et nuit. En partant de Cuba pour atteindre Key West, plus de 165 kilomètres pour traverser le détroit de Floride (vous pouvez voir la carte, au pied de cette note).

Diana a 61 ans. Quand elle en avait 28, elle a fait cette tentative une première fois, mais à l'intérieur d'une cage anti-requins. Au bout de 80 km, le courant l'avait poussée trop loin, elle a dû renoncer. Mais l'année suivante, aux Bahamas, sans cage, elle a parcouru en pleine mer les 164 km qui font d'elle, à ce jour, la championne du monde dans cette formidable catégorie qu'est la natation dans l'océan.

"J'allais plus vite à 20 ans, dit Diana, mais physiquement je suis bien plus forte et endurante aujourd'hui." Pour se préparer à cet exploit, elle s'est entraînée pendant un an et demi, nageant tous les deux jours, y compris 24 h d'affilée au Mexique.

Diana n'est pas partie (hier, lundi 8 août), sans biscuits, si j'ose dire. Tout ce que la science et la haute technologie peut mettre à son service a été mobilisé (météo, océanographie, diététique, médecine du sport, sans compter kayaks et hélicos pour suivre la nageuse) . Mais au bout du compte, les muscles qui se tétanisent, la température corporelle qui chute, la langue qui gonfle et les étourdissements, c'est quand même elle qui doit les affronter.

Pour se donner du courage et rompre la monotonie de la nage, Diana chante. Elle aime les Beatles, Neil Young, Janis Joplin. Sa chanson préférée, celle qui lui donne le plus la pêche, c'est "A ticket to Ride". Allez, la voici, et en version d'époque, pour chanter avec Diana!



Mais pourquoi diable s'exposer à une telle difficulté? Diana répond avec sincérité. Championne de natation dans sa jeunesse, elle a renoncé très brutalement à nager. Du jour au lendemain. Elle était surmenée, elle n'en pouvait plus, elle a tout rejeté en bloc. Plus une brasse, pendant trente ans. Et puis elle s'est rendu compte qu'il lui restait peut-être peu de temps, et qu'elle n'avait jamais gobé son échec de la traversée du détroit de Floride.

Aujourd'ui, elle ne nage plus avec la rage qu'elle éprouvait, jeune, quand elle cherchait à se laver de l'abus sexuel dont elle avait été victime dans son adolescence. Elle nage "pour me fondre à la nature que j'admire et respecte tant". Et aussi, bien sûr, pour que d'autres se disent "à son âge je veux vivre aussi intensément qu'elle, garder la flamme..." nageuse60.jpg

Voyez cette allure merveilleuse qu'elle a gardée, dans l'eau!

Diana vient d'abandonner, après plus de quarante heures de nage. Les courants et l'asthme ont eu raison de son rêve.

Mais pour ma part je trouve que c'est presque mieux comme ça. Ca la rend plus humaine, on se sent plus proche d'elle, de son rêve, de son orgueil aussi, et on lui souhaite de rester fière et gourmande de la vie, même si, jamais, elle ne traversera le détroit de Floride à la nage.

Bravo, Diana!

Diana Carte.jpg



 

24/06/2011

Bravo Jeannie Longo

Avec son joli sourire, une jeune femme explique comment, son mari et elle ont repéré le parcours avant la course, et qu'ils sont tombés d'accord: c'était là qu'il fallait attaquer. Mais pas plus tard, autrement il aurait fallu finir au sprint, et avec la fatigue accumulée, le risque était trop grand.

Nous sommes en 1987, Jeannie Longo a 29 ans et c'est déjà son troisième titre mondial sur route. Et si quelqu'un, ce jour-là, lui avait glissé à l'oreille: "Jeannie, dans vingt-quatre ans, tu seras championne de France du contre la montre, ce sera ton 59ème titre national et les filles que tu battras ce jour-là sont loin d'être nées..." Qu'aurait-elle pensé?

La course, pour cette femme exceptionnelle, c'est une histoire d'amour. Pas seulement pour le cyclisme, mais aussi pour son mari. Ils se sont exprimés ensemble à travers ce sport. Par l'attention portée l'un à l'autre, le respect mutuel, l'ambition commune, la compétence de chacun, la joie partagée mais, bien sûr, les questions difficiles aussi. Celles qu'on se pose sur l'avenir. Sur les sacrifices consentis. Sur les décisions irréversibles.

Si vous visitez le site de Jeannie Longo, vous verrez qu'il est comme elle: fort modeste, mais généreux. Les associations qu'elle soutient s'occupent des plus faibles, des plus pauvres, des plus petits, de ceux qu'on oublierait volontiers si d'autres ne les rappellaient pas à notre souvenir. Glamour? Ce n'est pas Jeannie. Mais attentionnée, intelligente, pondérée, ardente et douée, oui, c'est bien elle.

 

De toute façon, en sport, entre très grands champions, c'est l'intelligence qui finit par faire la différence. Son livre, personnel et profond ("Jeannie par Longo", éd. Cherche Midi), montre une femme clairvoyante, qui s'exprime avec finesse, une montagnarde à l'écoute de la nature et très habituée à analyser les situations.2103417994-le-coup-de-mou-de-jeannie-longo-ca-reviendra-peut.jpg

Il est naturel qu'elle soit surtout prise en photo dans sa tenue de cycliste, avec son casque marrant et ses chaussures qui lui donnent une démarche pas possible.

Mais j'aime aussi qu'elle soit jolie, féminine, mise en valeur. C'est pour ça que j'ai choisi la photo que voici. Et dans ma tête, en la regardant, je lui chantonne tout bas: "Elle est vraiment phénoménale... lalalala lala..."


 

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique