logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

29/03/2012

Il va passer son permis de conduire!

Passer le permis de conduire, pour un jeune, c'est indispensable. Plus les loyers sont chers, moins on peut habiter en centre-ville, plus il faut pouvoir prendre le volant. Il n'y a pas à tortiller.

Mais de réforme en réforme, le permis est devenu plus difficile à décrocher que le baccalauréat. C'est normal, ça?

Nous aidons financièrement nos enfants et nos petits-enfants à passer le permis. Ca fait partie des choses qu'on leur doit, puisqu'elles leur sont nécessaires pour avoir les mêmes chances que tout le monde dans la vie. Sauf que là, même en étant studieux, ils ne sont pas sûrs de réussir. On dirait qu'une part de hasard énorme domine l'épreuve. A l'épreuve du code, tout autant qu'à l'épreuve de conduite. Sans parler de l'arbitraire.

Un conducteur qui ne boit pas et ne va pas trop vite n'est pas dangereux. En gros, c'est ça: enlevez les dépassements de vitesse autorisée et les alcoolémie positives, et le risque routier ne tombe bien sûr pas à zéro, mais disons qu'il devient un risque comme un autre.

Alors? Mon opinion, c'est que passer le permis devrait être une quasi formalité. La plupart des gens conduisent très bien (je veux dire: ils ne se font remarquer d'aucune façon, et c'est tout ce qu'on demande!) et veulent juste arriver sans encombres.

Personne n'a démontré que le permis de conduire tel qu'il est aujourd'hui rendait les jeunes conducteurs plus prudents. Alors réformons-le. Je me répète: il est trop cher et trop difficile. 40% d'échec au permis de conduire et seulement 25% d'échec au bac général, il y a quelque chose qui cloche, non?

J'aime bien finir avec un sourire. La vidéo (publicitaire) que voici ne manque pas de sel. Vous y verrez le fiston (typique et sympa), le papa (qui a confiance mais pas tant que ça), la maman (qui tremble comme une feuille) et la grand-mère (super cool). Allez, bonne route!

 






21/11/2011

L'oreille d'un sourd

Surdite_LettreCarlAmenda_1erJuillet1801.jpg« Oh, comme je serais heureux si mes oreilles étaient en bon état ! »

L’homme qui se plaint ainsi se confie à son ami Karl, dans la lettre que voici.

« Quand on parle doucement, poursuit-il, j’entends à peine. Oui, j’entends des sons, mais pas des mots. Et dès qu’on crie, cela m’est intolérable. »

Dur d’oreille, cet homme n’a pourtant que 31 ans. Nous sommes en 1801, et Ludwig van Beethoven se trouve aussi honteux et embarrassé que, deux siècles plus tard, les plus de 60 ans qui ont l’ouïe qui baisse et ne veulent pas que ça se sache. « Depuis presque deux ans, j’évite toute société, car je ne peux pas dire aux gens que je suis sourd », écrit-il la même année à un ami médecin.

Vous vous souvenez du président Chirac, « accusé » en 2003 de porter une aide auditive ?Chirac.jpg L’Elysée s’était ébroué, niant avec vigueur comme s’il s’était agi d’une infamie. Pourtant, c’est notre intérêt à tous que ceux qui ont des responsabilités entendent bien. Et l’oreille baisse inexorablement avec le temps, tout comme l’œil perd de sa faculté d’adaptation.

On ne peut pas à la fois redouter la solitude plus que tout et contribuer à la laisser gagner du terrain en faisant le coquet dès qu’il s’agit d’admettre qu’on entend moins bien. Et que, pire encore, dès qu’on s’amuse un peu, c’est à dire dès qu’il y a un peu de monde, on ne distingue qu’un brouhaha fatiguant qui nous conduit à renoncer à prendre partie à la conversation.

Les appareils d’aujourd’hui sont si miniaturisés, si techniques, que nous avons intérêt à nous y mettre quand nos doigts sont encore assez Tournesol.jpghabiles pour les manipuler. La coquetterie ne devrait pas entrer en ligne de compte. Chez les femmes moins encore que chez les hommes, car elles peuvent cacher d’une mèche de cheveux les prothèses qui sont vraiment discrètes. On n’en est plus au cornet acoustique du Pr Tournesol. Mais même chez les hommes : s’ils croient que ça fait jeune, de faire répéter, ou de rester en retrait parce qu’on n’entend pas bien !

J'ai assisté à la présentation d'une nouveauté qui m'a beaucoup intéressée. Un petit appareil spécifiquement dédié aux débuts de la presbyacousie est maintenant vendu en pharmacie, sans ordonnance. (Zéro publicité dans cette information. Juste... une information.) Il est cher en soi (presque 300 euros pour une oreille), mais le prix moyen d’une vraie prothèse étant de 1700 euros… Pour ce prix-là, il est aussi peu visible qu’un appareil d’audioprothésiste, et il est préréglé : position 1 pour aider un peu, position 2 pour aider davantage. Un peu comme ces lunettes-loupes qu’on s’achète en pharmacie ou chez l’opticien : presbytie 1… 2… ça dépanne drôlement.

Beethoven_ts.jpg« Quelle triste vie est maintenant la mienne ! » écrit Beethoven à son ami Karl, qui était violoniste. « Eviter tout ce qui m’est aimé, et à quoi je tiens… »

Nous ne sommes pas tous des musiciens de génie, et nous ne dirions peut-être pas tous, comme Beethoven « Sache que la plus noble partie de moi-même, mon ouïe, s’est beaucoup affaiblie. »

Mais tous nous avons besoin pour vivre heureux d’entendre le chant des oiseaux, la rumeur de la mer, le froissement du vent dans les branches, sans parler des musiques qui nous enchantent ou, plus que tout, la voix de nos amours et chacun des mots qu’ils ont à nous dire.

Je vous quitte... pour écouter... surprise!

 

30/06/2011

Habemus iPad

Aujourd'hui, cette photo.

 

images.jpgSes collaborateurs ont présenté au Pape les messages qu'il envoyait depuis son compte Twitter, et il a trouvé ça épatant...


Benoit XVI étant bien moins communicatif que ne l'était Jean-Paul II, c'est d'autant plus sympa de le voir avec son beau jouet, aussi émoustillé que nous devant les surprises qu'il réserve.


 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique