logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/06/2012

Valérie, première... quoi?

valerie-trierweiler-pl.jpgOn a beau avoir tout ce qu'on veut, dans la vie, quand on est jaloux, ça vous rend petit.

La compagne du Président, Valérie Trierweiler, apporte son soutien au rival politique de l'ex du Président, Ségolène Royal.

Incroyable! Toutes les "secondes épouses" (même si elle ne veut pas être mariée) la comprendront sans doute, mais toutes ne sont pas femmes de président!

La formule "Première dame de France" ne convenait pas à Mme Trierweiler, paraît-il, elle réfléchissait à une autre appellation. Les Américains, bons enfants, l'ont surnommée "First Girlfriend". Osera-t-on lui suggérer "Première garce de France?"

En tout cas, une chose est sûre: Valérie, c'est une jalouse... normale.

Motards jusqu'auboutistes

On ne peut pas faire le bien des gens malgré eux, mais une fois qu'ils se sont mis dans une sale situation, peut-on les laisser tomber?

En quinze ans, en Amérique, le nombre des motards qui se tuent sur la route a doublé.

Et en quinze ans, le nombre des victimes d'accidents de la route a baissé de 25%, atteignant son plus bas niveau depuis les années 1950.

Comment est-ce possible, qu'une catégorie de population ne profite pas des progrès?

Eh bien, c'est eux qui ne le veulent pas.

La première des protections, pour un motard, c'est un casque de bonne qualité. Tout le monde le sait, c'est démontré partout au monde. Mais les principales associations de motards américaines, elles, ne veulent pas entendre parler d'obligation.

 

motard,sécurité routière,lobby, easy rider

Ces associations ne manquent pas d'argent: elles sont financées par Yamaha, Honda, Kawasaki, Suzuki, Harley-Davidson... qui n'ont évidemment rien contre le casque, mais qui ne veulent pas contrarier leurs clients!

Donc, ces associations payent des lobbyistes qui font le siège des élus afin d'obtenir ce qu'elles veulent. Et ça marche: il y a quarante ans, 47 Etats (près de la moitié, donc), imposaient le port du casque. Aujourd'hui, seulement 19. Le dernier en date qui vient de céder c'est le Michigan.

En face, l'équivalent de notre Sécurité routière fait tout ce qu'elle peut pour convaincre, mais elle n'a pas le pouvoir de déclencher d'énormes manifestations comme celles que déclenchent les motards dès qu'ils sont contrariés. Sortir boucher la circulation et faire du bruit? Ils adorent! En France aussi, mais au moins, ils sont casqués.

motard,sécurité routière,lobby, easy rider

motard,sécurité routière,lobby,easy riderParfois, des associations d'usagers se bougent pour faire entendre raison. Et aussi des association de traumatisés crâniens, ou de familles de victimes !

L'an dernier, une jeune fille de 17 ans, Caroline Fond, s'est tuée en scooter après avoir heurté un arbre. Ses camarades ont tout fait pour que l'obligation du casque soit rétablie dans l'Iowa, où elle habitait, et en réponse ils se sont fait moquer par des élus locaux. "On va finir par  envelopper tout le monde dans du papier-bulles, un peu de bon sens!" a raillé l'un d'eux.

Dans le Milwaukee, l'Etat où se trouve le siège de Harley-Davidson, comme par hasard, on a atteint un sommet: leur assemblée d'élus locaux a voté un texte qui interdit à la Sécurité routière d'user de son influence pour faire passer une loi. Les fonctionnaires sont autorisés à être entendus, mais sur invitation officielle seulement.

Les motards qui ne veulent pas porter de casque du tout, ou qui motard,sécurité routière,lobby,easy riderveulent porter des casques fantaisie inefficaces en cas de choc, doivent-ils être contraints?

Michael Dabbs, président de l'association des traumatisés crâniens, dans le Michigan, déplore: "ça n'a pas de sens. Et cette façon de revendiquer les libertés individuelles serait socialement inacceptable si on poussait la logique au bout: en refusant le secours des pompiers et des urgentistes aux motards blessés qui ne portaient pas de casque."

Eh oui, car pour finir, "Je vais à plus de cent et je me sens à feu et à sang, que m'importe de mourir les cheveux dans le vent!" chantait Brigitte Bardot sur des paroles de Gainsbourg. C'est séduisant, mais la réalité est moins romantique: tout finit par reposer sur la solidarité.

En attendant, sourions! Voici un tout petit extrait d'un film qui m'avait bien fait rire. Ca s'appelait "Bande de sauvages" et c'était l'histoire de quatre séniors qui ressortaient leurs belles motos du garage pour une virée entre hommes, comme quand ils étaient jeunes... Vieux motards que jamais! Vous verrez, c'est pas méchant...



 


 

 



05/06/2012

La photo du président

Passons en revue les photos officielles des présidents de la Vème République française.

Collier, baudrier, insignes, fond de bibliothèque indiquant la longue histoire de notre pays, regard perdu vers le lointain... De Gaulle, le fondateur, a logiquement donné le "la".

 

Charles de Gaulle, Georges Pompidou, Valéry Giscard d'Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac, François Hollande, Elysée, Depardon, photographie, président de la République, drapeau français

La main droite posée sur un livre comme son prédécesseur, Georges Pompidou s'installe dans la continuité. Il veut transmettre un message de classicisme, rassurant pour les Français. Lui aussi regarde au loin, mais de l'autre côté.

Charles de Gaulle, Georges Pompidou, Valéry Giscard d'Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac, François Hollande, Elysée, Depardon, photographie, président de la République, drapeau français

Pour Valéry Giscard d'Estaing, les trois couleurs se suffisent à elles-mêmes. Il apparaît en simple civil, mais au mouvement du drapeau, on devine qu'il est dehors, et non plus confiné dans son bureau. Son regard est celui de l'homme qui voulait "regarder la France au fond des yeux". Les mains? elles ont disparu.

 

charles de gaulle,georges pompidou,valéry giscard d'estaing,françois mitterrand,jacques chirac,françois hollande,elysée,depardon,photographie,président de la république,drapeau français

François Mitterrand rentre dans la bibliothèque, mais comme son prédécesseur, il garde le simple costume et son regard claque dans l'objectif. Le livre ouvert sur ses genoux indique sa confiance dans l'écrit, et suggère qu'il pourrait consulter les textes qui nous rassemblent.

charles de gaulle,georges pompidou,valéry giscard d'estaing,françois mitterrand,jacques chirac,françois hollande,elysée,depardon,photographie,président de la république,drapeau français

Jacques Chirac est dans le jardin. L'histoire de France est inscrite dans les vieilles pierres derrière lui. Il fait beau, les ombres sur la verte pelouse indiquent un climat tempéré, la brise soulève le drapeau, un sourire flotte sur le visage du président. Les mains derrière le dos, il joue la simplicité. Le costume tout simple est devenu la règle, accentuée par la chemise bleue, comme dans n'importe quelle vie de bureau.

charles de gaulle,georges pompidou,valéry giscard d'estaing,françois mitterrand,jacques chirac,françois hollande,elysée,depardon,photographie,président de la république,drapeau français

Pour Nicolas Sarkozy, l'essentiel du message est dans le drapeau, immense : aux couleurs françaises sont venues s'adjoindre les étoiles de l'Europe. Un vrai programme en soi, cette photo: notre identité nationale s'est élargie, nos frontières sont repoussées, notre appartenance est multiple. 

charles de gaulle,georges pompidou,valéry giscard d'estaing,françois mitterrand,jacques chirac,françois hollande,elysée,depardon,photographie,président de la république,drapeau français

 

Le président François Hollande se rapproche du style Chirac, avec lequel il s'entend bien. Un petit drapeau flotte au loin, les couleurs de la France et de l'Europe pendent à gauche. L'attitude est un peu raide, les bras sont ballants. Grand ciel, grande pelouse, quelques branches, et l'Elysée au fond.

charles de gaulle,georges pompidou,valéry giscard d'estaing,françois mitterrand,jacques chirac,françois hollande,elysée,depardon,photographie,président de la république,drapeau français

Voilà... Nos présidents passent, la République reste mais évolue. Solennelle toujours, et un peu guindée, il faut le reconnaître...

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique