logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/08/2012

Vieux rockeur, je t'aime!

Express.JPGComme L'Express de cette semaine, beaucoup de journaux s'étonnent de voir des rockeurs de 70 ans monter sur scène. Comme si cette énergie de leur jeunesse aurait dû leur passer.

Bien sûr qu'ils ont vieilli, mais nous les aimons aussi pour ça.

Quand nous allons à leurs concerts, ou simplement quand nous les voyons apparaître à la télé comme lors de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques, ce n'est plus pour hurler, sauter, danser comme quand nous avions 18 ans. C'est pour sentir l'émotion de ce grand voyage accompli par les rockeurs et par nous, et être fiers d'être arrivé là en continuant d'aimer la vie.

Nick Mason, batteur des Pink Floyd

 Pink.jpg

 

Brian May, guitariste de Queen

brian_may.jpg

 

Ray Davies, chanteur de The Kinks

Ray-Davies Kinks.jpg

 

Pete Townshend, à droite, guitariste des Who

The Who.jpg

 

Paul McCartney, chanteur des Beatles

McCa.jpg


Ceux qui s'étonnent, s'amusent, ironisent, ont la mémoire courte. Ils oublient que l'espérance de vie d'un rockeur est bien plus brève que la moyenne.

Brian Jones, Jimi Hendrix, Jim Morrison, Otis Reding, Janis Joplin, Kurt Cobain, Eddie Cochran, Bobby Darin, Cass Elliot (The Mamas and the Papas), Helno (Les Négresses Vertes), Ricky Nelson, John Lennon, Freddie Mercury, Michael Jackson, Amy Winehouse... la liste est incroyable, douloureuse.

Quand on lit, sur cette liste, la colonne de droite, qui donne les raisons de la mort prématurée, on se dit: "Quelle tristesse qu'ils aient brûlé leurs cartouches si vite! Que ne sont-ils restés parmi nous pour fêter eux aussi leurs 50, 60, 70 ans sur scène!"

La vidéo ci-dessous est un peu longue, presque 10 minutes, mais les Pink Floyd, c'est ça: on prend son temps. Là, dans la plus prestigieuse salle de Londres, ils chantent ce qui fut leur dernier succès, dans leur dernier album, bien des années plus tôt. Cette chanson magnifique et poignante raconte exactement ce dont nous parlons : comment nous avions de grands espoirs, jeunes, et comment à notre façon, nous les avons toujours. Voici une traduction rapide, avant d'écouter:


Par delà l'endroit où nous vivions quand nous étions jeunes,

Dans un monde de magnétisme et de miracles,

Nos pensées s'égaraient sans cesse, sans limites.

La cloche avait déjà commencé à sonner le verdict

Sur notre chemin, tout au long de la route

Vivent-ils toujours au même endroit?

Il y avait une bande dépenaillée qui nous suivait

Tentant d'échapper au temps qui nous priverait de nos rêves

Laissant une myriade de petites choses nous ligoter

A une vie consumée à petit feu


L'herbe était plus verte

La lumière plus crue

Entourés d'amis

Les nuits de merveilles


Regardant au-delà des ponts rougeoyant derrière nous

Pour entrevoir comme c'était vert, de l'autre côté

Le chemin accompli que l'on parcourt à l'envers en dormant

Hissé par la puissance d'une vague intérieure

Plus haut, drapeau au vent,

Nous atteignions des hauteurs vertigineuses

dans ce monde imaginaire


Encore habités par le désir et l'ambition

Toujours affamés

Nous continuons de balayer l'horizon du regard

Même si cette route, nous l'avons maintes fois parcourue


L'herbe était plus verte

La lumière plus crue

Les saveurs plus douces

Les nuits magiques

Avec des amis

Le crépuscule scintillait

L'eau s'écoulait au long des fleuves sans fin

A jamais, à jamais...









14/08/2012

Toi le retraité, ta gueule!

Pourquoi les pays riches sont-ils devenus pauvres?

Pourquoi les pays riches sont-ils couverts de dettes?

A cause des retraités bien sûr!

C'est la réponse tentante tellement elle est facile : un retraité ne peut plus se défendre.

C'est le moment rêvé pour cesser d'être solidaires de ces gens-là, pensent beaucoup! Et pas seulement en France.Tant qu'ils étaient jeunes et productifs, on avait besoin d'eux pour soigner les moins jeunes, moins valides, mais maintenant, qu'ils se débrouillent!

Aussi choquant que ça paraisse, dit comme ça, c'est pourtant une réalité proclamée. Les retraités croient-ils qu'on va leur verser une pension et les laisser bichonner leur petite santé jusqu'au bout? Ils rêvent!

Souvenez-vous par exemple, il y a deux ans sur France Info, un certain Alain Minc, pourtant baby-boomer lui aussi, trouvait aberrant que son propre père, 102 ans, ait été soigné aux frais de la sécurité sociale. Heu... Mais il avait cotisé combien de temps, le papa, sans rien dépenser? Et pour une fois qu'il avait besoin de soins, on lui aurait dit "Désolé, trop tard, tu ne vaux plus le coût!"?

Cette idée qu'au moment où certains vont avoir besoin de la sécurité sociale, on va justement leur dire "Ah non, hein, pas vous" fait son chemin, pas seulement en France.

La vidéo que je vous propose ci-dessous est en anglais, je vous la traduis donc. La scène ensuite sera toute simple à regarder.

Ca se passe l'automne dernier, lors d'un déjeuner-débat payant (15 dollars par personne) avec Paul Ryan, 42 ans. C'est un élu chargé du budget dans son assemblée, qui se présente aux prochaines élections présidentielles américaines en tant que vice-président. Il veut réduire la dette notamment en supprimant les principales aides, dont l'assurance maladie des plus de 65 ans. Elle serait remplacée par une somme donnée aux seniors défavorisés pour qu'ils s'achètent eux-mêmes une assurance privée.

Au cours de son exposé, Paul Ryan affirme donc : "L''essentiel de la dette du pays est due à nos programmes sociaux."

Un participant de 71 ans, Tom Nielsen, plombier à la retraite, l'interpelle alors vigoureusement (n'oubliez pas: il s'agit d'un déjeuner-débat!) : "J'ai cotisé à tout ça pendant cinquante ans, le chômage, la sécurité sociale, l'assurance vieillesse, et maintenant vous allez..."

Là, on entend les flics qui arrivent dare dare, qui le sortent manu militari et le plaquent au sol en hurlant "à terre! à terre!" comme s'il avait sorti une grenade dégoupillée de sa poche. Sur le champ, ils lui passent les menottes.

Au lieu de calmer le jeu devant cette scène ridicule et odieuse (ridicule parce que totalement disproportionnée, odieuse parce qu'il s'agit d'un homme d'âge mûr), Paul Ryan se moque justement de l'âge de cet homme, éjecté de la salle alors même qu'il avait payé sa place: "J'espère qu'il a bien pris son médicament contre l'hypertension", raille-t-il.

Vous croyez que la salle va s'indigner? Pas du tout, elle trouve que c'est une bonne blague et rit de bon coeur.

Au cours de ce repas, trois personnes qui posaient des questions critiques ont ainsi été éjectées de la salle et emmenées au poste dans le panier à salades.

A la sortie, quelques indignés attendaient le candidat pour le huer et lui manifester leur dégoût de le voir faire arrêter des gens sans raison.

Paul Ryan leur a répondu en leur faisant un petit signe de la main accompagné d'un sourire narquois.

Et maintenant, voici la video. Ne la regardons pas en nous disant "c'est loin, c'est l'Amérique, ça ne viendra pas chez nous". Car c'est déjà chez nous. Et si vous avez des exemples, merci de nous les faire partager!





 

13/08/2012

J'aime les JO (Jolis Ongles) 2012

 

 

Les Jeux, c'est fini... A qui donner la médaille d'or des ongles les plus patriotiques? Vous pouvez voter. Voici quelques concurrentes, par ordre alphabétique... de prénom :


Angelique Kerber, Allemagne, tennis

sophy robson,nail art

 

 Anna Meares, Australie, cyclisme

sophy robson,nail art

 

Becchara Palmer, Australie, Beach Volley

sophy robson,nail art


Caroline Wozniacki, Danemark, tennis

sophy robson,nail art


Céline Goberville, France, natation

sophy robson,nail art

 

Coralie Balmy, France, natation

sophy robson,nail art


Dani King, Laura Trott et Joanna Rowsell, Grande Bretagne, cyclisme

sophy robson,nail art


Eman Gaber, Egypte, escrime

sophy robson,nail art

 

Hyleas Fountain, heptathlon, Etats Unis

sophy robson,nail art

 

Luz Mercedes, haltérophilie, Mexique

sophy robson,nail art

 

 Ruta Meillutyte, Lituanie, natation

sophy robson,nail art


Sanya Richards-Ross, sprint, Etats-Unis

sophy robson,nail art


Shelly-Ann Fraser-Pryce, sprint, Jamaique

sophy robson,nail art

 

Venus Williams, tennis, Etats-Unis

sophy robson,nail art

 

Woroud Sawalha, Palestine, demi-fond

sophy robson,nail art

 (Pardon Woroud, on ne voit pas bien vos ongles, mais je les ai trouvés magnifiques à la télévision, aux couleurs de votre drapeau. Dommage, pas de gros plan!)

 

sophy robson,nail artAfia Charles,la sprinteuse d'Antigua, raconte que malgré les quinze esthéticiennes dédiées aux ongles des championnes du village olympique, elle a dû attendre 5 jours avant d'obtenir un rendez-vous pour faire peindre les siens!

L'Irlandaise Claire Bergin est philosophe: "Ca aide àsophy robson,nail art passer le temps entre deux compétitions", dit-elle. Il faut dire en passant que cette femme est étonnante: en été elle représente son pays pour le 400m, et en hiver elle le représente en bobsleigh... Et  entre temps, elle est philosophe...


Et si vous aussi vous voulez vous y mettre, voici une petite démonstration. Vous avez quatre ans pour vous exercer. Aux couleurs de Rio, bien sûr! Du vert, du jaune et du bleu!




 




 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique