logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

28/02/2013

Ehpad, pas prison!

Les prisons et d'une façon générale les endroits où on est détenu - comme pendant une garde à vue ou à l'hôpital psychiatrique si on y a été interné d'office - doivent être surveillés afin que les personnes qui font l'objet de cette rétention soient traitées correctement.

La France n'a malheureusement pas de bonnes habitudes en ce domaine, ses prisons sont vétustes et surpeuplées, et dans beaucoup de commissariats les geôles sont en piteux état.

C'est pourquoi a été créé en 2008 le poste de Contrôleur général des lieux de privation de liberté, en l'occurrence Jean-Marie Delarue, qui rend chaque année son rapport au président de la République.

Permettez-moi de signaler au passage que ces lieux étaient déjà, de droit, contrôlés par de multiples instances, mais apparemment sans efficacité puisqu'il a fallu en créer une de plus.

Dans son tout dernier rapport, le Contrôleur général suggère que les Ehpad soient également placés sous son contrôle. Selon lui, donc, ce sont des lieux de privation de liberté, comme une prison.

Cette proposition qui me fait bondir a pourtant été étudiée avec pondération par Michèle Delaunay, ministre en charge des personnes âgées. Ce qui ne l'empêche heureusement pas de conclure sur son blog qu'en gros c'est une mauvaise idée.

Quant à moi, je trouve qu'on mélange tout.

Oui, les précautions s'accumulent, particulièrement dans certains Ehpad, où on multiplie les sas, les digicodes, les bracelets et les puces électroniques censés donner l'alarme si un résident sort inopinément. Mais comment en serait-il autrement, puisque nous jugeons par ailleurs inacceptable que nos proches confiés à des Ehpad puissent en sortir au risque de s'égarer? 

Cet hiver, trois personnes âgées sont mortes de froid dans ces circonstances. Ces tragédies ont donné lieu à un concert de protestations unanime: comment pouvait-on sortir d'un Ehpad sans que le personnel s'en aperçoive sur le champ? Des familles ont d'ailleurs immédiatement annoncé leur intention de porter plainte.

On les comprend! Mais cela envoie un message très clair aux Ehpad: par tous les moyens, sous peine de poursuites, il leur faut garantir à 100% que le résident ne sortira pas inopinément. Allez vous étonner, après, que les précautions prises soient draconniennes. Au point que certains Ehpad peuvent ressembler à s'y méprendre à des lieux de privation de liberté.

Si nous voulons qu'une certaine liberté soit garantie à nos proches résidents d'Ehpad, même très désorientés, nous devons aussi reconnaître que cette liberté s'accompagnera d'un risque accru. Et nous devons choisir entre ce risque et la coercition. Ce n'est pas facile. Mais le Contrôleur général n'a rien à voir avec ça, car quand nous confions un proche à un Ehpad, c'est parce que là, dans un environnement professionnel pensé pour lui de A à Z, nous espérons qu'il sera quand même plus libre que chez lui où, hélas, plus rien n'est possible.

C'est tellement douloureux de voir ceux qu'on aime perdre le nord, qu'on aimerait bien que des gens qui font autorité, comme le Contrôleur général des lieux de privation de liberté, sachent garder leur cap.

(Chacun pourra consulter le rapport en question à partir du 4 avril sur le site dédié.)

 

 

Commentaires

Bonjour,
votre note réveille en moi de douloureux souvenirs. Mon père a été pendant quelques mois en Ehpad et étant désorienté, il avait interdiction de sortir et les portes étaient fermés à clé. Il ne comprenait pas pourquoi et a donc demandé aux infirmières si, ici, c'était comme en Allemagne, est-ce qu'il était prisonnier encore une fois ? (il ne savait pas très bien où il était). Mais il se rappelait, par contre, très bien la période de ses 20 ans où, pendant 5 longues années, il avait été prisonnier de guerre en Allemagne.

Écrit par : Josette | 28/02/2013

Mes parents sont en Ehpad depuis cinqq mois , maman peut aller et venir à sa guise et c'est très bien .Papa ,qui est de plus en plus "ailleurs" , ne sort pas , il n'y pense même pas mais se lève seul de son fauteuil pour partir à la "recherche de son épouse" ...Il lui arrive de tomber , nous savons que cela pourrait être grave mais de grâce j'ai tellement envie qu'il puisse garder une certaine forme de liberté , de dignité !
Chez eux , l'inquiétude était permanente pour maman , pour nous les enfants qui habitons loin ! Nous avons trouvé "la moins mauvaise solution" comme nous dit maman et surtout nous savons qu'il est pris en charge dans une structure adaptée mais en aucun cas il n'est en prison :Je crains cependant le moment où on devra fermer les portes à clés ...

Écrit par : MN. | 28/02/2013

j'ai une tante, veuve, sans enfants qui est en EHPAD. Je suis allé la voir récemment. Il y a un digicode pour entrer et sortir avec un numéro à connaître. En passant,obligatoirement devant le guichet d'accueil le préposé me demanda quelle famille j'allais voir, j'ai trouvé cela très bien mais par contre en ressortant il n'y avait personne au guichet et n'importe qui pouvait entrer ou sortir à sa guise même un ou une résidant(e) connaissant le code. Le préposé pourrait (puisque c'est fastidieux) être relayé toutes les 2 ou 3 heures et du travail administratif pourrait lui être attribué pour que le temps ne lui paraisse pas trop long, Et ainsi avoir quelqu'un de l'ouverture à la fermeture de l'établissement. Je vais peut-être passer port un "Y A QU'A " mais il y a peut-être quelque chose à piocher dans mon raisonnement pour plus de sécurité. Par ailleurs le personnel est très professionnel, de nombreuses animations et les anniversaires des résidants sont fêtés ce qui amène un peu de gaité.

Écrit par : HARDY | 28/02/2013

Vous n'oubliez qu'une chose soulignée par les commentateurs, l'insuffisance criante d personnel d'encadrement. Du personnel qualifié remplace avantageusement toutes les machines électroniques aussi perfectionnées soient-elles. Même en perte d'autonomie un résident reste un être humain qui doit être traité comme tel.
Autre chose, est-on sur que les résidents sont tous volontaires ? Ou bien a-t-on argué de leur perte d'autonomie pour les placer bien souvent malgré eux que ce placement va faire souffrir énormément. Et c'est sur ce point que porte le débat actuel. Il faut donc les protéger. De nombreux "incidents" montrent que c'est nécessaire.
In fine, les entreprises qui créent ces établissements ne le font pas par philanthropie mais parce qu'elles y trouvent un intérêt financier, voir les publicités dans la presse. Ce sont des maisons de rapport....

Écrit par : Brémond | 04/03/2013

Avant (il y a pas mal de temps) ces EHPAD n'existaient pas et les familles étaient beaucoup plus modestes que maintenant; petits revenus, l'homme seul travaillait et la femme restait au foyer avec tous les contraintes d'une femme au foyer. Mais malgré tout on ne laissait pas tomber les parents âgés bien souvent on les prenait chez soi ( les enfants). On se pose la question ne sont-ils pas mieux maintenant dans les EHPAD ou l'on s'occupe d'eux ; soins ,distractions, etc..MAIS..... me direz-vous rien ne vaut être dans sa famille entouré des siens et la je suis d'accord mais combien de personnes âgées ont souffert d'être réduites à ne pouvoir rien faire, conscientes d'être une charge et de plus subir les remarques désobligeantes d'un (e) enfant ingrat ou d'une belle-fille qui n'appréciait cette situation. Rien n'est simple, réfléchissons aux deux cas et je pense personnellement que l'EHPAD est une bonne solution tout et autant QUE L'ON RENDE VISITE fréquemment à ces parents pour leur montrer qu'on les a mis dans cette situation pour leur bien mais que malgré tout nous pensons à eux et les aimons.

Écrit par : HARDY | 04/03/2013

Que le controleur passe dans les maisons de retraite et qu'il rende compte de la réalité du travail des personnels de santé. Qu'il rende compte de l'extraordinaire inventivité des personnels pour accomplir des prises en charge de qualité auprès de patients de plus en plus lourdement handicapés, en ayant de moins en moins de dotation en personnel qualifié.
Qu'il rende compte et je crois que ce qui apparaitra d'abord c'est à quel point peu de moyens sont accordés par les citoyens aux soins à leurs aînés.
Privation de libertés non mais privations de maintien de l'autonomie, et privations de qualité de vie oui : pas d'argent pour de la kinésithérapie indispensable pour la conservation de la mobilité, psychologues à minima (mi-temps voire quart-temps), là où la dépression et les pathologies mentales font florès et necessiteraient d'être plus encadrées et suivies; animateurs chichement dotés financièrement. Et enfin toujours moins de personnels pour un nombre croissant de résidents, entrant dans un état physique et mental de plus en plus précaire. Alors oui que le controleur regarde, écoute, conseille et surtout rende compte, puisque malgré les alertes lancées d'un peu partout (conf la semaine consacrée par DANIEL MERMET aux maisons de retraite), les conditions de travail se détériorent. MCP

Écrit par : POUSSOU | 05/03/2013

Que le controleur passe dans les maisons de retraite et qu'il rende compte de la réalité du travail des personnels de santé. Qu'il rende compte de l'extraordinaire inventivité des personnels pour accomplir des prises en charge de qualité auprès de patients de plus en plus lourdement handicapés, en ayant de moins en moins de dotation en personnel qualifié.
Qu'il rende compte et je crois que ce qui apparaitra d'abord c'est à quel point peu de moyens sont accordés par les citoyens aux soins à leurs aînés.
Privation de libertés non mais privations de maintien de l'autonomie, et privations de qualité de vie oui : pas d'argent pour de la kinésithérapie indispensable pour la conservation de la mobilité, psychologues à minima (mi-temps voire quart-temps), là où la dépression et les pathologies mentales font florès et necessiteraient d'être plus encadrées et suivies; animateurs chichement dotés financièrement. Et enfin toujours moins de personnels pour un nombre croissant de résidents, entrant dans un état physique et mental de plus en plus précaire. Alors oui que le controleur regarde, écoute, conseille et surtout rende compte, puisque malgré les alertes lancées d'un peu partout (conf la semaine consacrée par DANIEL MERMET aux maisons de retraite), les conditions de travail se détériorent. MCP

Écrit par : POUSSOU | 05/03/2013

Jurgensen est vendue à l'etablishement pour lui servir de de haut parleur
débarrassez-vous en

Écrit par : jurgensen | 08/03/2013

MESSAGE N° 8 Quand on insulte,on calomnie, ou autres saletés de ce genre on à le courage de signer. Combien de personnes sont mortes dans des temps pas si lointains pour dénonciation calomnieuse à l'ennemi? Allons un peu de courage ne signez pas Jurgensen mais votre nom et prénom

Écrit par : HARDY | 08/03/2013

Les familles ont tendance à souvent critiquer les maisons de retraite alors qu’il n’est pas facile de gérer un ehpad . Les professionnels de ce genre d’établissement doivent chaque trouver le bon compromis entre la liberté des patients et leur surveillance.

Écrit par : Christine | 10/05/2013

j'ai dû placer mon mari dans une EHPAD celui étant Parkinsonien depuis 20 ans et ne
pouvant plus se déplacer je ne pouvais plus m'en occuper ayant dû vendre notre grande
maison
la structure où il se trouve est loin d'être un lieu chic et super car il se trouve en pleine
ville mais le coût est très onéreux et pour payer j'ai dû entamé le capital de la vente de la maison car il faut bien rémunéré ceux qui ont pris des actions
problèmes énormes avec le personnel très peu payé, linge perdu ou volé, oubli pour le
changer car ils sont en repos ...mais lorsque j'ai cherché une structure pour l'accueillir
après deux mois passés à NEURO il n'y avait pas de places ailleurs

Écrit par : MAILLIET | 13/07/2013

J'ai honte grandement d'entendre de tels mauvais traitements rencontré par people.I vieux et malades en phase terminale suis consterné comme négligence criminelle pourrait être atteint par des personnes dont le devoir demandes en prenant soin d'eux. J'espère que ces gens sont sévèrement punis.

Écrit par : more here | 07/04/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique