logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/10/2012

Ainsi fond fond fond le niveau de la retraite

poches-vides-tunisie-300x200.jpgIl faudrait prendre l'air surpris? les salariés du privé qui approchent aujourd'hui de l'âge de la retraite n'ont jamais entendu autre chose que de mauvaises nouvelles. Alors, quand on leur corne aux oreilles que leurs caisses de retraites complémentaires n'auront plus un rond en 2017, ils disent: "Oui, et à par ça, quoi de neuf?"

Ils ont commencé à travailler dans les années 1970, c'était Byzance. Quoi qu'on fasse, il y avait du boulot. Et puis très vite les chocs pétroliers sont passés par là, et ce fut terminé. Ils avaient à peine 30 ans.

Au fur et à mesure que les salariés de cette génération ont pris de la bouteille, le chômage les a menacés ou frappés de plus en plus durement. A 50 ans, s'ils avaient un accident de parcours, toute la famille tremblait. On savait que sauf miracle, ils ne trouveraient plus rien.

Dans le même temps, quand ils regardaient leur feuille de paye, pas d'erreur possible: depuis le début de leur carrière, les prélèvements  avaient doublé. La solidarité l'imposait. De moins de 15% de prélèvements sur leur salaire, on était passé à 24%. C'était le prix à payer pour une couverture sociale correcte, dans un pays où avoir 10% de chômeurs était devenu une sorte de norme. Et sans doute aussi pour financer la retraite des chanceux qui, dès 1981, avaient pu partir à 60 ans.

Cette génération de salariés a vu l'âge de sa propre retraite reculer au fur et à mesure qu'ils s'en approchaient. Ce qu'ils avaient garanti à leurs aînés, eux-mêmes devraient s'en passer. Et en plus se faire enguirlander: "Vous êtes trop nombreux! Vous avez été trop gâtés! Vous allez vivre trop longtemps!" Heu... trop nombreux? Personne ne s'en plaignait quand il s'agissait de financer les retraites des autres. Trop gâtés? Pff... vous retardez de vingt ans, la génération qui a vraiment été gâtée, elle est retraitée depuis belle lurette. Quant à vivre trop longtemps, ça n'est vrai que si on se débarrasse des salariés pour les mettre au chômage ou prématurément à la retraite. 

La ruine de l'Arrco et de l'Agirc, si elle survient (c'est à dire si l'économie ne se redresse pas dans les cinq prochaines années) voudra dire la même chose que d'habitude: les actifs devront cotiser plus, pendant plus longtemps; les retraités devront toucher moins; les points achetés se dévaloriseront encore plus qu'aujourd'hui. C'est le prix de la solidarité.

A moins de dire aux gens: "Vous avez cotisé pour vos aînés, maintenant débrouillez-vous car on ne cotisera pas pour vous", il n'y a aucune autre solution acceptable. Ceux qui ont 50 ans aujourd'hui auront une retraite moins confortable que celle qu'ils ont garantie à leurs parents. Ils l'ont compris, merci! Et ils y sont préparés, car je le répète: tout au long de leur vie professionnelle, ils n'ont rien connu d'autre que des situations de plus en plus tendues.

La solidarité, c'est comme le mariage: pour le meilleur, il y a toujours du monde qui se bouscule. Mais le mot ne prend son sens que pour le pire. Là, il faut tenir ses engagements. Et comme dit l'autre, cochon qui s'en dédit.

 

ecusson-3-petits-cochons-thermocollant.jpg




18/10/2012

Adieu Emmanuelle, bonjour Anastasia

fauteuil.jpgLe grand fauteuil d'Emmanuelle est vide.

Sylvia Kristel est morte hier, le 17 octobre, juste le jour où sortait en France le roman américain Cinquante nuances de Grey... dont l'héroïne s'appelle Anastasia. Ana pour les intimes.

Emmanuelle fut notre Anastasia à nous, les baby-boomeuses. Sorti en 1974, le film avait enflammé les esprits avec ce qu'on appellerait aujourd'hui de l'érotisme pour mères de famille. 

Comme 50 nuances de Grey, dont 50 millions d'exemplaires ont été achetés à ce jour, le film Emmanuelle a été vu par cinquante millions de spectateurs dans le monde.

Quant à la chanson du film, elle fut le plus grand succès de Pierre Bachelet. Et pourtant, il en a connu d'autres!

Sylvia Kristel n'a pas eu une vie heureuse. Elle et Pierre Bachelet se sont retrouvés, maintenant. J'espère qu'ils fredonnent en souriant, complices: "Mélodie d'amour chante le coeur d'Emmanuelle...''




 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique