logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/10/2012

Ainsi fond fond fond le niveau de la retraite

poches-vides-tunisie-300x200.jpgIl faudrait prendre l'air surpris? les salariés du privé qui approchent aujourd'hui de l'âge de la retraite n'ont jamais entendu autre chose que de mauvaises nouvelles. Alors, quand on leur corne aux oreilles que leurs caisses de retraites complémentaires n'auront plus un rond en 2017, ils disent: "Oui, et à par ça, quoi de neuf?"

Ils ont commencé à travailler dans les années 1970, c'était Byzance. Quoi qu'on fasse, il y avait du boulot. Et puis très vite les chocs pétroliers sont passés par là, et ce fut terminé. Ils avaient à peine 30 ans.

Au fur et à mesure que les salariés de cette génération ont pris de la bouteille, le chômage les a menacés ou frappés de plus en plus durement. A 50 ans, s'ils avaient un accident de parcours, toute la famille tremblait. On savait que sauf miracle, ils ne trouveraient plus rien.

Dans le même temps, quand ils regardaient leur feuille de paye, pas d'erreur possible: depuis le début de leur carrière, les prélèvements  avaient doublé. La solidarité l'imposait. De moins de 15% de prélèvements sur leur salaire, on était passé à 24%. C'était le prix à payer pour une couverture sociale correcte, dans un pays où avoir 10% de chômeurs était devenu une sorte de norme. Et sans doute aussi pour financer la retraite des chanceux qui, dès 1981, avaient pu partir à 60 ans.

Cette génération de salariés a vu l'âge de sa propre retraite reculer au fur et à mesure qu'ils s'en approchaient. Ce qu'ils avaient garanti à leurs aînés, eux-mêmes devraient s'en passer. Et en plus se faire enguirlander: "Vous êtes trop nombreux! Vous avez été trop gâtés! Vous allez vivre trop longtemps!" Heu... trop nombreux? Personne ne s'en plaignait quand il s'agissait de financer les retraites des autres. Trop gâtés? Pff... vous retardez de vingt ans, la génération qui a vraiment été gâtée, elle est retraitée depuis belle lurette. Quant à vivre trop longtemps, ça n'est vrai que si on se débarrasse des salariés pour les mettre au chômage ou prématurément à la retraite. 

La ruine de l'Arrco et de l'Agirc, si elle survient (c'est à dire si l'économie ne se redresse pas dans les cinq prochaines années) voudra dire la même chose que d'habitude: les actifs devront cotiser plus, pendant plus longtemps; les retraités devront toucher moins; les points achetés se dévaloriseront encore plus qu'aujourd'hui. C'est le prix de la solidarité.

A moins de dire aux gens: "Vous avez cotisé pour vos aînés, maintenant débrouillez-vous car on ne cotisera pas pour vous", il n'y a aucune autre solution acceptable. Ceux qui ont 50 ans aujourd'hui auront une retraite moins confortable que celle qu'ils ont garantie à leurs parents. Ils l'ont compris, merci! Et ils y sont préparés, car je le répète: tout au long de leur vie professionnelle, ils n'ont rien connu d'autre que des situations de plus en plus tendues.

La solidarité, c'est comme le mariage: pour le meilleur, il y a toujours du monde qui se bouscule. Mais le mot ne prend son sens que pour le pire. Là, il faut tenir ses engagements. Et comme dit l'autre, cochon qui s'en dédit.

 

ecusson-3-petits-cochons-thermocollant.jpg




Commentaires

Oui, on peut comprendre ces remarques, nous les retraités, nous sommes "gatés", mais ce que l'on oublie c'est que nous avons subi la guerre, les privations, obligés de travailler dès 14 ANS, pour les filles pas question de pouvoir faire de grandes études,les grandes écoles ne nous acceptaient pas .......surtout fils ou fille d'ouvrier !!!!
Nous avons quand même élévé nos enfants, en se privant, et en leur procurant assez d'argent pour qu'ils fassent,eux, de "grandes études," maintenant ils ont de bonnes situations, et ne regardent pas souvent comment nous vivons. Nos retraites ne nous donnent pas les moyens de faire de "grandes choses", et bien souvent nous dépannons pour garder,avec joie cependant,nos petits enfants.
Alors arrêtez de nous donner mauvaise conscience.

Écrit par : FRANCAIS | 28/10/2012

Je suis tout à fait d'accord avec l'article de Geneviève Jurgensen et le commentaire précédent.
J'ai travaillé à 16 ans 45H par semaine au rendement. Ensuite j'ai travaillé pendant 40 ans sans statut comme femme d'artisan. J'ai élevé mes enfants, ils ont fait des études. Je me suis occupée de mes parents et beaux-parents âgés, de mes petits-enfants lors de la séparation des parents.
Nous avons une retraite d'artisan que nous nous sommes fait tout seuls.
On peut encore nous presser d'avantage!




























..

Écrit par : boyer | 28/10/2012

Evidemment tous les retraités actuels ont connu les semaines de 45 h et plus pour les commerçants/artisans. On ne se plaignait pas on travaillait.Comme tout le monde on disait que les prélèvements étaient toujours trop élevés.(râler est dans notre nature) Alors aujourd'hui vous pourrez avoir des centaines de personnes qui vous diront toutes la même chose, mais ils ont eu la chance d'avoir à cette époque du travail. Je me souviens avoir quitté mon emploi car jugeant être exploité pour le travail à responsabilités que j'avais, et bien le temps de feuilleter les offres d'emploi dans le journal local et trois jours après j'avais un nouveau job.Alors ne nous plaignons pas, plaignons les générations à venir. Voilà dix ans que je suis à la retraite après avoir travaillé 50 années - de 14 ans à 64 ans-Ma retraite n'est pas mirobolante mais ne faisant pas de folies, mon épouse moi, nous arrivons à faire face et ne redoutons pas les jours qui nous restent à vivre, d'autant plus qu'ayant élevé nos deux enfants en leur inculquant une bonne mentalité ils sont sans cesse à s'inquiéter si nous ne manquons de rien -Ils sont tous deux à des centaines de kilomètres mais régulièrement nous téléphonent. Ce que je ne comprends pas ce sont les personnes qui ne se sont pas encore mis dans la tête que, il y aura beaucoup moins d'actifs pour subvenir aux besoins des retraités de plus en plus nombreux à cause de la longévité qui elle augmente : résultat des progrès techniques et de la médecine. Alors il fallait c'était nécessaire reculer l'âge de la retraite, ce qui n'a pas été du goût de tout le monde. Mais comme on dit "quand il faut, il faut" Personnellement ,ce n'est pas de gaîté de coeur mais je suis prêt à laisser 0,30% de ma retraite qui n'atteint 1500€ mensuels afin de participer à l'effort national pour le pays. Ça représente 4.50€. En activité je payais la vignette auto bien plus que ça, qui était soi-disant pour les anciens. En fait il n'y a que 50% des Français qui ne sont pas contents de cette ponction car les autres ont votés pour les dirigeants actuels qui imposent ce prélèvement, non ? Si je ne suis pas content de ma crémière je change de crèmerie car il nous reste une chose dans notre belle France c'est la LIBERTÉ entre autres, d'expression et ce privilège beaucoup nous l'envient à juste raison.

Écrit par : HARDY | 29/10/2012

Je suis d'accord avec vos réflexions sur la solidarité mais vous auriez dû le dire avant les élections. Vous nous avez fait croire et beaucoup ont gobé que la gauche anulerait les textes votés par la droite. Si ce n'était que sur sujet..... les français vont passer de mauvais moments et ce sont les plus pauvres qui croient au Père Noël qui vonty trinquer et ceux qui bossent pour à peine de quoi se nourr
ir.

Écrit par : intrepide | 30/10/2012

RÉPONSE A L’INTRÉPIDE: Non seulement vous êtes intrépide mais aussi utopique, naïf et avez une mauvaise vue de la vie politique. Pensez-vous que la priorité d'un nouveau dirigeant, en l’occurrence le président de la République, soit d'annuler les lois votées par son prédécesseur ? Ce serait trop facile. Un président qui ferait cela montrerait qu'il n'a pas de personnalité et serait nul.
Quant aux superlatifs employés au début de ce message vous concernant, ils n'ont rien de péjoratif et je vous souhaite une bonne journée.

Écrit par : HARDY | 31/10/2012

Je partage moi aussi votre point de vue mais avec tout de même quelques nuances. Notamment sur la question des retraites par répartition ou capitalisation. Mais je ne développerai pas ici, il y a trop de facteurs qui rentrent en jeu.

Bonne continuation.

Écrit par : Scoot | 04/11/2012

Hardy : Il y a des années que l'on me roule dans la farine avec de belles paroles .
Le grand mot solidarité , est employé à toutes les sauces pour vous soutirer de l'argent .
La question est : ou va cet argent , ou vont ces milliards de taxes et impôts multiple .
Vous ne disposez de votre argent ( en 2011 ) qu ' à compter du 27 Aout !!
Du 1° janvier au 27 Aout , retraite ou salaire file dans les caisses de l'état . Ce n'est pas de la solidarité , c'est de l'exploitation .
Verser 0,3 % de votre retraite n'est rien ? bravo , et tant mieux pour vous .
0,5€ par boite de médicament n'est rien + 1 € par visite n'est rien , + le déremboursement + la complémentaire qui augmente + 0,3 % qui ne sont rien +++ vous pouvez constater que les petits ruisseaux font les grandes riviéres sachant que c'est vous le porteur d'eau .
Si encore cela était déductible des impôts , même pas , ... les 0,3 sont soumis à la CSG,RDS , et imposition .
PENDANT CE TEMPS ? RIEN NE CHANGE DANS LE TRAIN DE VIE DES DIRIGEANTS . Le pays regorge de fonctionnaires , et l'actuel incapable ne parle que d'en augmenter le nombre .

Écrit par : andre | 07/11/2012

À ANDRE :Mises à part quelques petits différents je sais que nous pensons à peu près la même chose.Oui ! bien souvent on nous leurre. Le président de la république actuel a baissé les salaires des ministres ce qui a première vue paraissait un geste exemplaire d'économie mais il a augmenté le nombre des ministres et secrétaires d'état; Et pour couronner le tout le conseil constitutionnel a déclaré que cette baisse de salaires était anticonstitutionnelle.Vous me parlez des 0,50 € par boîte de médicaments, de la franchise de 1 € des déremboursements etc.. évidemment que comme tout le monde cela ne me fait pas plaisir. Mais avant de continuer sur ce sujet je vous rappelle que les lois sont votées par les députés qui eux-mêmes sont élus par le peuple. Alors c'est à nous de bien voter .Dans le département ou je suis le conseil régional à l'aide d'un camembert nous fait connaître chaque année les pourcentages de répartition des impôts locaux. La région est socialiste et le Maire de ma ville UMP et les élus UMP font aussi su social. Vous dire que tout est parfait non mais on sent l'effort (notamment à l'approche des élections).
Sur le plan national il y a du gâchis c'est vrai savez-vous que nous sommes le pays Européen qui a le plus de ministres et secrétaires d'état au gouvernement ? Entre autres pourquoi un député qui a été Ministre pendant je crois 3 mois ( sauf erreur de ma part) a droit à une retraite à vie.Le parc automobile est immense. Notre président prend le train comme un citoyen lambda et tout le monde applaudi mais savez-vous que cela revient plus cher, à cause du service de sécurité. Il est plus facile de sécuriser une automobile qu'un train entier. Et puis les médias nous montrent les gens du gouvernement lorsqu'ils prennent le train mais non lorsqu'ils prennent des avions qui ne sont pas des charters.( et je voudrais voir les notes d'hôtels et restaurants)
Il y a énormément d'impôts c'est vrai mais il y a aussi beaucoup de réalisations qui font notre confort et qui ont un coût : il faut être logique en toute chose.
Pour en revenir aux domaine médical personnellement je fais attention afin de participer à la réduction du trou de la sécu. Je demande au pharmacien si le médicament préconisé existe en boîtes de 90 comprimes:Si oui je gagne ( ou plutôt un manque à perdre ) Au lieu de payer 3 fois 0,50 je ne paie que un fois 0,50 €. Je ne refuse pas les génériques alors que beaucoup n'en veulent pas : Par principe uniquement parce que l'on veut leur imposer,ce qui est absurde.
Quant à la disposition de notre argent le 27 août j'aimerais que vous développiez car le premier je réagirais s'il ne me restait que 4 mois de revenus-retraites. Je n'ai pas compris je l'avoue.
Le pays regorge de fonctionnaires ? Le gouvernement actuel ne doit pas être d'accord avec vous puisqu'ils les augmentent encore:éducation nationale et police (on s'attire des voix par tous les moyens vous êtes bien d 'accord?)

Puisque je suis porteur d'eau je vais en amener à votre moulin :Pourquoi les verres et montures de lunettes sont si peu remboursée? Pourquoi le dentaire coûte si cher ? Tout cela n'est pas du luxe et nécessaire POUR TOUS à un certain âge. Ne pourrait-on pas compenser par des règles plus strictes dans certains domaines: je pense aux cures notamment. En ce qui concerne les complémentaires santé moi je suis pour une mutuelle: pas de dividendes versées à des actionnaires, vous pouvez assister aux assemblées générales puisque vous êtes sociétaire et les bilans (recettes-dépenses) vous sont fournis après chaque A.G.vous voyez ou va l'argent des cotisations.
L'on pourrait discuter des heures sur tous ces sujets ,mais même en luttant comme l'ont fait nos ancêtres il faut se résigner qu'il y aura toujours des privilégiés et des pigeons, des riches et des pauvres. C'est pareil en justice comme le disait notre bon La Fontaine « Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir »
Nous ne serons, André, certainement pas d'accord sur tout mais le principal c'est de finir le peu de temps qu'il nous reste en bonne intelligence et surtout en restant bien français : râleur et patriote.

Écrit par : HARDY | 07/11/2012

Hardy :Pour assurer la sécurité dans un train , il suffit de garder 1 wagon .
Le précédent se déplaçait avec un cortège de 50 voitures mobilisant 300 gendarmes et jusque 1000 crs .
En avion : idem car il faut 1 avion pour les " accompagnants "et parasites , +1 avion de secours en cas de panne du premier .
Vous savez , un des gros problème de la sécu , est que , dés l'origine , il lui a été interdit de " placer " l'argent des cotisations . Connaissant nos boursicoteurs , ce n'était pas une mauvaise idée , mais , en échange , l'argent a brûlé les doigts .
Embauche de personnel à profusion , salaires excessifs ,construction de bureaux , avantages nombreux pour le personnel ( cures , lunette , soins dentaires , logements , voitures de fonction , restaurant ... )
Il a été utile de changer l'informatique ( haut de gamme ) , le personnel n'a pas su l'utiliser ... embauche de spécialistes , tout en gardant les ...!
Ne parlons pas des fameux carnets de santé jamais utilisé ( pour ma part , j'en ai reçu 2 ??) , les cartes vitale ... 1 million de fausse en circulation !
Equiper tous les bureaux de photocopieuse , tout en modernisant l 'ancienne salle de photocopies en l'équipant d' un super matériel inutile.
Ce ne sont que de petits exemple de gabegie .
Toutes les exonérations de cotisations faites aux entreprises sans contre partie et jamais remboursées par l'état .
La compensation entre caisses de retraite et la surcompensation ( donner aux caisses en déficit payant plus de retraites qu'elles ne reçoivent de cotisations ) votée par les fillon et Cie . Il fut un temps ou la caisse de retraite versait plus aux régimes spéciaux qu'à ses propres cotisants !!!
Etonnez - vous que je râle quand on vient me parler de solidarité .
Encore 5 ans de ce régime , et la sécu dépensera plus en soins des étrangers qu'en soins de ses adhérants .
J'en ai ras le bol de la solidarité , d' être accusé de racisme à la moindre occasion par des gens ne voulant pas parler ma langue ni respecter ma religion ou mes coutumes .
Marre d'être sollicité pour donner de l'argent à mille organismes sachant que la majorité de ces sommes seront détournées .

Écrit par : andre | 08/11/2012

A ANDRE; Vous êtes féru sur les détails techniques des déplacements des représentants de l'état.C'est pourquoi il faut y aller à pas feutrés lorsqu'on avance quelque chose, ce que je j'essaye de faire d'ailleurs. Quoi dire de plus ? Vous avez entièrement raison sur beaucoup de points notamment sur les six dernières lignes. Il faut aussi savoir qu'il y a obligation de soins pour les étrangers étant en France et les ambassades doivent rembourser MAIS ELLES NE LE FONT JAMAIS. Quant aux régimes de retraite j'ai ouïe-dire que le précédent gouvernement avait mis fin aux régimes spéciaux: notaires, SNCF et d'autres,ce qui était normal pour une uniformisation et une justice d'égalité pour tous les français. Il est vrai aussi que beaucoup de dépenses de luxe, donc pas nécessaires, nous coûtent très cher.
En résumé, en plus de la cour des comptes il faudrait (un de plus) un ministère de la lutte contre la gabegie comprenant des agents INCORRUPTIBLES. C'est bientôt Noël et nous avons le droit de rêver que de telles personnes puissent exister.

Écrit par : HARDY | 08/11/2012

Bonjour Madame,

Mon commentaire n'a rien à voir avec votre note, je vous prie de m'en excuser.
Je me permets de vous demander de l'aide pour une dame du blog50 qui semble être en grande difficulté. Avec toutes vos connaissances, vous pourriez peut-être lui apporter des conseils judicieux.
Il s'agit du blog suivant : http://levestiairedemarcelle.blog50.com/
la note du 9/11/2012 "Appel à votre solidarité"
En vous remerciant par avance, quoiqu'il se passe.
Bien amicalement
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 10/11/2012

Hardy : bonjour . Je réponds bien tard .
Le gouvernement précédent , ( comme l'actuel ) n'a pas touché les régimes spéciaux.
Hors , ces régimes sont une charge énorme pour les contribuables
La SNCF a peu de cotisants , qui cotisent peu : 7,8 % inchangés depuis des années .
Le patronat cotise plus de 28 % . Comme c'est une entreprise d'état , qui cotise , évidemment le contribuable .
La somme des retraites est prise en charge par l'état pour 60% !!! contribuable !
La dette de la SNCF et de RFF près de 100 milliards--- contribuable
La SS participe par compensation et sur compensation entre régimes de plusieurs centaines de millions d'€ .
Autres régimes spéciaux avec participation de paiement des retraites par l'état et la SS : Pour l'état :Pour 2010 et en constante augmentation La Seita 83 % . Les marins , 75 % , La SNCF , 60 % ( comptez 3 , 2 milliards en 2011 ) , la RATP 58 % , les mines 55%.. Certains régimes sans adhérents sont pris en compte entièrement par l'état : imprimerie nationale 9 retraités . ferroviaire d'outre mer 263 retraités , ORTF 350 retraités
Il va sans dire que ces régimes sont bien plus intéressant que le régime du privé .
Tous les pays fortement endettés ont remis en cause ces régimes . La masse salariale de la fonction publique avale plus de 60 % du budget de l'état . Pour 3 travailleurs du privé , il y a 1 fontionnaire . Là est le vrai problème mais qui osera s'y attaquer , pas les élus car la plupart est issue de la fonction publique , alors , vogue le bateau comme il peu .

Écrit par : andre | 14/11/2012

Excuse . vogue le bateau comme il peut

Écrit par : andre | 14/11/2012

A ANDRE Je comprends le retard il faut bien se documenter. J'étais parti d'un commentaire sur les retraites et j'avais émis mon opinion qui, je le comprends, ne peut pas être celle de tout le monde, ce qui suscite des débats ma foi bien agréables. Cela permet de confronter nos idées et il n'y aurait pas d"attrait si nous étions constamment d'accord. Par contre je ne vous suivrais pas sur les détails trop techniques ceci étant hors de mes compétences.Pour preuve je pensais que les régimes spéciaux avaient été alignés sur les autres régimes de retraites. il est vrai qu'avec le régime de répartition cela va devenir de plus en plus dur les retraités devenant beaucoup plus nombreux que les actifs, il était donc urgent d'allonger malheureusement la date de départ à la retraite.Quant aux régimes spéciaux à ma grande surprise il en existe des dizaines que l'état est obligée de renflouer,les cotisations étant nettement plus faibles que les débours.
Et je vais abonder dans votre sens en vous disant quà la SNCF, la retraite se prend à 55 ans, voire même 50 ans pour les agents de conduite. Pendant longtemps, la pénibilité du travail justifiait ce traitement particulier. Mais, désormais, le pilotage est souvent automatisé et le temps de travail est, pour certains, bien inférieur aux 35 heures.
A contre-courant des réformes, les retraites des cheminots ont même connu un
bon coup de pouce. En 15 ans, elles ont été revalorisées de 20% de plus que
l’inflation, soit bien mieux que dans le privé.
Or, la SNCF ne peut pas se payer un tel régime : les cotisations vieillesse des
employés et de l’employeur couvrent seulement 37 % des prestations versées.
C’est alors la solidarité nationale qui est mise à contribution. Non seulement
près de 400 millions d’euros sont puisés chaque année dans les caisses des
autres régimes de retraite mais, en plus, l’état – donc le contribuable – verse la
bagatelle de 2,6 milliards d’euros. Autrement dit, 1% de l’impôt payé par les
Français sert uniquement à préserver les retraites privilégiées de la SNCF.
Il nous faut donc subir. je vous souhaite une bonne journée et au plaisir de débattre.

Écrit par : HARDY | 14/11/2012

Hardy . Bonjour .
J'étais en vacances quelques jours . Ce qui m'autorise un autre commentaire sur le prix de l'essence . J'utilise de la 95 SP . Je peux rouler à la E10 , mais l'expérience m'a fait constater que ma consommation augmentait et que le moindre coût de cette fameuse E10 disparaissait .
Le prix du litre de 95 , dans ma région (centre ) a bien du mal à diminuer, toujours au dessus de 1,52 € / l. Passant par la Normandie , remontant sur le Nord , j'ai été étonné de trouver de l'essence le moins à 1,424 , le plus 1,468 .!!!
Qui se goinfre ? La région . Il a été décidé par ces messieurs , de compenser le coût de transport des ouvriers prenant le train . Le coût de l'abonnement est pris en charge pour ce qui dépasse 75 € par mois . Exemple : coût d'un abonnement 250 € , participation de l'employeur 50€ , participation de la région 250 - ( 75 + 50 )= 125 €
Depuis la mise en place de cette escroquerie envers les gens obligés de prendre leurs voitures , la SNCF a augmentée 2 fois ses tarifs : pris en compte par la région .
La taxe sur les produits pétroliers est donc au barème le plus élevé ... ceci explique cela . Ce n'est qu'un exemple de la justice sociale .

Écrit par : andre | 17/11/2012

Je suis contente de trouver enfin des commentaires réfléchis et sensés. Enfin, presque tous.
C'est sans doute les fruits de l'expérience. j'ai connu le plein emploi, à 18 ans en 1962, j'ai même fait des heures supplémentaires payées double. Je travaillais 8h par jour dans une banque en Ardèche, avec plaisir. Mes premières paies tenaient sur un bout de carton, et elles étaient maigres. A 22 ans je me suis mariée, j'ai suivi mon mari qui avait trouvé un travail à Grenoble chez Merlin Gerin, aujourd'hui Schneider Electric. J'avais déjà ma place réservée dans une banque régionale de Grenoble. Le seul fait de changer de département mon salaire a augmenté de 200 francs. Pourtant les ardéchois avaient les mêmes charges.
Mon mari a fait toute sa carrière dans la même entreprise. En 1974, à la venue de notre 2ème enfant, j'ai fait le choix de rester à la maison pour m'occuper d'eux. Pensant qu'en temps venu je pourrais retrouver un emploi. Hélas, c'était le 1er choc pétrolier. Les enfants scolarisés j'ai essayé de trouver un travail. J'ai eu de la chance j'ai trouvé tout prêt de chez moi 20h/semaine, dans une association, salaire basé sur le smic. Mais c'était déjà bien. ça a duré 4 ans et il y a eu une coupe de subvention de la Mairie. Et après recherche d'emploi, un petit chômage pour le coup de pouce. Baisse de moral, emploi à l'autre bout de la ville. Les fins de mois un peu plus difficiles.
J'ai peur de vous lasser ; il m'est arrivé de faire 3 jobs de comptabilité sans atteindre un plein temps. Mais j'avais du travail. Enfin aléatoire car les uns après les autres ont mis la clé sous la porte. Aujourd'hui je suis à la retraite et je dois aider mes enfants, ma belle mère et ma petite fille (parents divorcés). Comme la plupart de mes amies. J'ai eu une jeunesse facile mais je n'allais pas la refuser comme j'assume une vieillesse heureuse parce que je sais voir le bon côté en toute chose. Diriger un pays a toujours été très difficile aujourd'hui encore un peu plus. car le monde va mal, très très mal.
Accrochons nous au lieu de nous tirer dans les pattes. Nous ne sommes pas éternels.
Bonne journée et surtout gardez le moral.

Écrit par : Janie Plantevin | 17/11/2012

Bonjour Janie. je vais peut-être m'attirer les foudres de certains, mais en lisant votre parcours jusqu'à la retraite, je me dis que, sans généraliser, beaucoup de jeunes devraient suivre l'exemple de leurs aînés. S'accrocher pour trouver un job même si parfois il n'est pas compatible avec ce que l'on aime et ce que l'on a appris. Malheureusement la facilité prend le dessus et l'on devient vite assisté. J'ai ,comme vous, eu un parcours sinueux du fait que je n'avais pas de bagages intellectuels (arrêté au C.E.P) Par contre je n'ai jamais été au chômage mais il faut avouer que l'on trouvait plus facilement du travail dans les années 60/70. J'avais la rage parfois en allant travailler de faire un boulot qui ne me convenait pas du tout mais ça s'apaisait lorsque je touchais et rapportais mon salaire à ma femme en fin de mois. Nous luttions parce que nous avions eu l'exemple avec nos parents qui avaient 20 ans pendant la seconde guerre mondiale et pour qui la vie n'était pas rose. Maintenant dans certaines familles les enfants partent à l'école et le père est encore couché. Il faut dire que les mentalités ont changées. Certaines femmes veulent un enfant mais pas le père alors il arrive un moment ou elles sont obligées de faire appel à la solidarité sociale. On se marie ou on se paxe on fait des enfants et on se sépare c'est presque devenu une mode et l'on est fier de dire "mon ex" ceci mon"ex" cela seulement un exemple de plus que celui qui reste seul (seule) avec des enfants et un maigre salaire est obligé aussi d'être assisté. Et qui dit assistanat dit appel au peuple: Nous tous les actifs et les retraités;Enfin nous le faisons quand même en participant aux restos du coeur ou en apportant notre obole aux associations caritatives mais en râlant parfois de voir comment a évolué cette société gourmande d'argent et de plaisirs mais peu enclin au travail. Je répète qu'il ne faut pas généraliser mais c'est quand même une grosse minorité (hum ?) Alors vous avez raison Janie ne nous tirons pas dans les pattes nous les manants qui n'avons que peu de pouvoirs hormis celui des urnes, mais il faut savoir aussi montrer parfois que nous ne sommes pas d'accord et comme nos désaccords ne sont pas toujours les mêmes cela amène de temps en temps quelques frictions verbales ou écrites mais sans conséquences graves. Bonne retraite à tous les anciens (râleurs de par nature donc bien Français)

Écrit par : HARDY | 17/11/2012

Bonjour André. Toujours sur la brèche même en vacances Bravo. Je pensais à une chose en lisant votre commentaire sur l'essence. Nous élisons des députés pour nous représenter à l'assemblée mais ces députés ne font pas toujours selon nos idées.On a donc l'impression d'avoir mal voté ou d'avoir été trahi. Comme certains politiques disent que c'est la sagesse du peuple qui en définitif choisi, pourquoi ne pas élire des citoyens lambdas remplis de cette sagesse et quelques connaissances pour donner leur avis en direct à l'assemblée ?
Vous imaginez-vous André vous levant à l'assemblée nationale et lisant vos déductions suite aux promesses de notre président de baisser le prix de l'essence dés son arrivée au pouvoir.
Vous levant à nouveau à l'instant du débat sur les retraites pour montrer les aberrances et les inégalités ? mon idée est utopique mais venant d'un citoyen moyen et normal (non péjoratif) cela je pense interpellerait les députés qui verraient sous un autre angle les décisions à prendre sur ces graves sujets. Comme je l'ai dit la date approche croyons encore une fois au Père Noël.

Écrit par : HARDY | 17/11/2012

Hardy . Je parlais de l'essence pour faire voir les disparités entre régions.
Histoire drôle : Je suis depuis quelques minutes sur une route ressemblant à une autoroute quand un péage me bloque . 1€ à donner ! !
Je continue , un peu plus loin , péage , ( toujours sans prise de ticket , 2,3 € !!!
Je passe le pont de Normandie , péage plus de 5 € !!
Je roule depuis 1 h 30 , déjà octroi à payer .
J'abandonne , avant la prise de ticket du prochain vol , je sors et prends les nationales vers Amiens . Belles routes , paysages distrayant ( plus que les remblais de terre ) , temps au volant un peu plus long , mais économie d'essence , de péage , et pas plus de km .
Pour avoir le droit de poser une question ( se lever à l'assemblée , avez - vous remarqué le " se lever ", tout un poème qui laisse rêveur ) , il faut être désigné par le président de son groupe , qui a étudié la question et averti le ministre mis en cause .
La date approche , le hic étant que le choix se limite toujours aux mêmes .

Écrit par : andre | 19/11/2012

Janie , bonjour . Votre parcourt ressemble à celui des travailleurs d'une époque révolue .
La durée légale du travail était de 40h/ semaine . Il était courant de travailler 48 h pour encaisser 25 % de salaire en plus sur les 8 h sup .
Je vais vous parler de mon cas : A 14 ans passage du CEP . Direction le centre d'apprentissage pour 3 ans . CAP ajusteur mention bien . Le prof se présente dans la classe sort une liste d'entreprises : < il faut 3 ajusteurs pour telle boutique , 5 pour telle autre etc . Je lève la main pour une grosse boite à 1 km de chez moi . Nous nous présentons au chef du personnel , embauchés direct en CDI .
C ' était comme cela . Moins de 18 ans , pas de travail de nuit . Je fais les 2 x 8 soit , 1 semaine de 6 h à 14 avec travail le dimanche non récupéré ( 56 h ), 1 semaine 14h à 22h avec samedi 48h .
Cours du soir , CAP mécanicien auto .
A 18 ans , je demande une augmentation de salaire au contremaitre , accordée , je passe P1 , mais il m'incorpore dans le travail de nuit .
Je me souvient trés bien de ma première paie . Nous étions payés en liquide ( billets et pièces ) dans des enveloppes que des " payeurs" nous amenaient sur le tas . Le roi n'était pas mon cousin quand j'ai remis l'enveloppe dans les mains de ma mère . Jusque mon mariage j'ai toujours rendu mon enveloppe intégralement , jamais je n'ai enlevé la moindre pièce . Naturellement ma mère me donnait " mon dimanche " et je lui demandais parfois des " avances" que je ne remboursais pas .
Idem mon départ pour ma première nuit au boulot , j'étais devenu un homme .
1 an plus tard , l'homme trouvait un autre travail et partait pour 2 ans .
C'était notre vie , notre époque . Plus belle , moins belle ?? J ' avais tant de chose à découvrir , j'avais 20 ans .

Écrit par : andre | 19/11/2012

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle certains retraités cherchent d'autres solutions pour arrondir les fins de mois... N'est ce pas triste d'en être arrivé là ? Autant certains retraités éprouvent le besoin de travailler (et l'état ne les aide pas particulièrement), autant certaines personnes âgées auraient vraiment besoin de se reposer, mais ne peuvent pas car leur porte monnaie les rappelle à l'ordre...

Écrit par : Chantal | 03/07/2013

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle certains retraités cherchent d'autres solutions pour arrondir les fins de mois... N'est ce pas triste d'en être arrivé là ? Autant certains retraités éprouvent le besoin de travailler (et l'état ne les aide pas particulièrement), autant certaines personnes âgées auraient vraiment besoin de se reposer, mais ne peuvent pas car leur porte monnaie les rappelle à l'ordre, constamment...

Écrit par : Chantal | 03/07/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique