logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps
Notretemps.com

18/04/2012

Fadela, Martin et l'isoloir

 

Fadela et Martin.jpg

Fadela Amara est désormais ce qu'on appelle un haut fonctionnaire.

En effet, quand elle a quitté le gouvernement, le président Sarkozy l'a fait nommer inspecteur général à l'Igas (Inspection générale des affaires sociales).

A ce titre, elle est protégée par le statut de la haute fonction publique, en échange de quoi lui est demandée une absolue neutralité, garante de l'égalité des citoyens face à l'administration, quelle que soit leurs opinions politique, leur religion, leur statut social etc.

 

fadela.jpg

 

On peut comprendre que ce soit un exercice difficile pour une femme qui a passé toute une partie de sa vie à militer dans une association, et toute une autre à s'engager politiquement auprès de Nicolas Sarkozy. N'empêche, c'est son devoir.

 

Pour Martin Hirsch, on peut penser que la culture de la haute fonction publique et son obligation de neutralité coulent dans ses veines.

Fils de haut fonctionnaire lui-même, il a accompli le trajet brillant qui forme ces serviteurs de l'Etat: Ecole Normale Supérieure, ENA (Ecole nationale d'administration).

 

Martin.jpg

Pourtant, l'un et l'autre se sont permis d'annoncer pour qui ils allaient voter.

L'isoloir serait-il au-dessous de leur condition, alors même que, contrairement au simple citoyen, ils ont pour obligation de rester impénétrables sur leurs opinions politiques?

Il n'y a pas de situation plus sûre, en France, plus stable et mieux protégée que celle de haut fonctionnaire. En échange, il faut renoncer à afficher le moindre esprit partisan.

Fadela Amara et Martin Hirsch, en brisant ce pacte, lézardent très injustement notre confiance en nos fonctionnaires. Payés par les impôts de tous, nous devons être sûrs qu'ils sont au service de tous.

C'est le cas de ceux qui nous accueillent au jour le jour: dans les hôpitaux, dans les écoles, dans les commissariats, dans les tribunaux... Là, des fonctionnaires de base se donnent le plus souvent beaucoup de mal pour nous. Et s'ils osaient publier pour qui ils vont voter, ils se feraient sanctionner par leur hiérarchie.

Alors, MM. et MMmes les hauts fonctionnaires, reprenez-vous. Et si l'obligation de réserve vous pèse, démissionnez, allez dans le privé, mettez-vous sur le marché de travail à égalité avec les autres.

Chiche?

 

pole emploié.jpg

 



Commentaires (18)

voir les commentaires

Commentaires (18)

Je suis bien d'accord avec vous... et il faut exiger aussi la même chose de la part de ceux qui sont mis en place et au service du pouvoir!
Amitiés

Serge ®, le 18/04/2012

Répondre à ce commentaire

Pour une fois je suis d'accord avec Serge! Monique Ruiz

Monique Ruiz, le 18/04/2012

Répondre à ce commentaire

Je trouve tout à fait indécent de ne pas respecter les engagements de leur fonctions, ces mêmes gens qui claironnent leur intention de vote, seraient-ils si bavards sur leur traitement ou salaire et sur les à cotés gratifiants de la dite fonction...
L'isoloir est une garantie pour chacun, je suis même partisan de respecter l'anonymat du choix des parrainages, dans ce pays, le nôtre, on vote à bulletin secret même au plus profond des couvents pour l'admission d'une professe.
Je serais aussi, mais cela n'engage que moi, partisan qu'on interdise tout discours pulic entre les deux tours de scrutin électoral... un rêve, des citoyens lisant les programmes au lieu de rire des empoignades télévisuelles...
Bonne continuation Madame, j'ai toujours du plaisir à vous lire.

josette, le 18/04/2012

Répondre à ce commentaire

Au-delà de votre billet que je trouve assez censé, je voulais vous parler d'un outil collaboratif pour nous aider à voir les opinions de masse et faire peut être un meilleur choix au premier tour. C'est un produit simple où plusieurs centaine de gens participent tous les jours et qui évolue rapidement. Son adresse http://www.kinikki.com/presidentielle
Bonne continuation

kinikki, le 20/04/2012

Répondre à ce commentaire

Georges Clemenceau 28/09/1841-24/11/1929 a dit: "Un traître est un homme politique qui quitte son parti pour s'inscrive à un autre. Par contre, un converti est un homme politique qui quitte son parti pour s'inscrive au vôtre".

marie, le 21/04/2012

Répondre à ce commentaire

"Un ministre, ça ne se vend pas !
ça s'achète parfois !"
Raymond Devos

marie, le 21/04/2012

Répondre à ce commentaire

Je vous approuve totalement. Bravo. Dommage que personne parmi les gens de radio et télévision ne fasse part de cette information.
Amicalement
Geneviève

Geneviève, le 23/04/2012

Répondre à ce commentaire

De votre avis ! révoltée, indignée oui par un tel manque de civisme , de respect, d'honneur! et de loyauté!

WENCELIUSnICOLE wENCELIUS, le 24/04/2012

Répondre à ce commentaire

Pourquoi un fonctionnaire devrait cacher ses préférences? Exprimer ses convictions n'empêchent pas d'avoir de la conscience professionnelle. Je ne suis pas fonctionnaire mais je peux garantir qu'ils en ont autant que dans le privé. Exprimer son opinion (sauf dans la cadre de sa vie professionnelle) est un droit imprescriptible.

denis, le 25/04/2012

Répondre à ce commentaire

Geneviève,
tous ces hommes politiques, Gauche, Droite, au Centre ou aux extrêmes...devraient faire très attention à ce qu'ils pondent, et qui ne sont que des promesses qui ne seront pas tenues au dixième ! C'est ce qu'on appelle de la surenchère mais jusqu'à quelles limites ?
Il faudrait leur faire signer ces engagements et leur présenter leurs bilans, et un certificat de bonne ou mauvaise conduite...
Les sanctions ? Dégradation de l'honneur et publiquement, interdiction de se représenter, perte d'indemnités de retraite ou d'autres postes à responsabilité pour "faute grave"...
Car peut on se moquer impunément, indéfiniment et sans mesure...du peuple ?
Alors...méfiance chers concitoyens bien sensés...
Enfin pour terminer avec une petite note d'humour..."quand il vient à discourir un homme de talent et trop "poli...tique "!
Nous sommes bien dans une ère où "tout ce qui brille n'est pas d'or"!
Où au temps de l'économie d'énergie, on nous demande de "prendre nos vessies pour des lanternes"!
Au temps incertains des "faux prophètes" et des "gourous" de tout poil qui nous prêchent un bon avenir, en rivalisant de clochers mais en "prêchant pour leurs seules paroisses"...non vraiment Messieurs avides de pouvoir, un peu de sérieux et d'altruisme pour les pauvres gens que nous sommes !
Vos voies ne sont pas nos voix...
Vos desseins ne vous placent pas à hauteur des saints, puisque nous ne savons plus à quel saint nous vouer ...
Vos plans miroitants, à la place de plants, ne font pousser que des pierres dans nos jardins d'espoir...
Oui les temps sont bien sombres pour ceux qui sont dans les sous-sol de la société...mais vous, le soleil brille du haut de vos terrasses !
Alors...excusez-moi Messieurs, je préfère regarder vers le bas, et ne point vous dire mon ressenti...vu que le" Bât blesse trop" à ce pauvre boeuf que je suis, qui tourne et tourne encore, entraînant la meule qui moût le grain engrangé dans vos propres moulins...
A bientôt Geneviève et chère blogueuse pour d'autres réflexions...
Bien amicalement.
Jean Marc B.

BARRIER, le 28/04/2012

Répondre à ce commentaire

Fort heureusement, nous vivons dans un pays ou tout citoyen peut faire état de ses préférences de société, sans pour autant être envoyé dans un goulag,disparaitre dans un charnier, assassiné ou plus simplement jeté en prison (les exemples ne vous manqueront pas). On ne peut que s'en réjouir. De la même façon que je trouve sain que Martin H. ou Fadela A. s'expriment sur leur choix, je trouve que ce l'est également pour les présidents Chirac et Giscard ( membres du conseil constitutionnel ), ce qu'ils ont fait et que n'avez pas remarqué, semble t'il ? . Pour aller plus loin sur un mode plaisant, allez-vous reprocher au président Nicolas Sarkozy, président de la France et des Français, de donner lui-même ses préférences ? Cette élection doit permettre de désigner celui qui saura mener la politique la plus réaliste, la plus consensuelle pour le bien de l'ensemble des concitoyens... et ce pour les 5 ans à venir, trouvez vous anormal que certains se sentent concernés et l'expriment ? Gauche, Centre, Droite, extrèmes, il serait plus sain de savoir qui est qui et pour qui va sa préférence ... ça pourrait s'appeler: honnêteté. Est ce beaucoup demander ?

Gérard, le 28/04/2012

Répondre à ce commentaire

J'ai appris des choses par cet article. Je ne savais pas que ces deux personnes étaient devenus hauts fonctionnaires. Je ne sais pas non plus pour qui ils vont voter mais je me doute que Madame AMARA votera pour son bienfaiteur, sinon ce serait ingrat. Quant à Martin Hirsh, peut-être votera-t-il à gauche, quoi que je n'en sois pas sûre.

Aliette Lydia

Aliette Lydia, le 28/04/2012

Répondre à ce commentaire

Oui, ils prennent des habitudes, en étant politiques, des libertés et ça leur reste. Tu as raison de le dénoncer.
Bon dimanche amie Geneviève Amitié de mon village L'Alpinus

l'alpin, le 28/04/2012

Répondre à ce commentaire

@Gérard + @Denis
"Tout agent public, quel que soit son rang dans la hiérarchie, doit faire preuve de réserve et de mesure dans l'expression écrite et orale de ses opinions personnelles à l'égard des administrés et des autres agents publics.
La liberté d'opinion est reconnue aux agents publics; cette obligation ne concerne donc pas le contenu des opinions, mais leur mode d'expression.
L'obligation de réserve s'applique à tous les agents durant leur temps de service mais aussi hors de leur temps de service."
Source: Direction de l'information légale et administrative

Solveig, le 29/04/2012

Répondre à ce commentaire

Il y aurait beaucoup à dire sur le devoir de réserve; ainsi faut-il au nom de ce devoir interdire, à ceux qui voient l'imminence d'une catastrophe, d'exprimer au grand jour cette crainte ? Et cette "expression" ne va-t-elle pas contre le devoir de réserve ? Laissons chacun exprimer son opinion même quand elle va à l'encontre du politiquement correct.

Roquin, le 29/04/2012

Répondre à ce commentaire

"Est-ce parce qu'ils ont dit qu'ils voteraient pour François Hollande que ça vous gêne tellement Madame? Je suis moi-même fonctionnaire, retraitée il est vrai, et je vote à gauche ne vous en déplaise. Je trouve courageux de sortir de l'obligation de réserve quand les services publics qui sont notre bien commun se voient sacrifiés au nom de la rentabilité.
Je trouve courageux et nécessaire de désobéir quand l'éthique de nos professions est bafouée.
Agnès

COCHET Agnès, le 30/04/2012

Répondre à ce commentaire

Le manquement à leur engagement moral est d'autant plus une faute, que leur annonce a eu un impact certain sur les électeurs en raison même de leur acceptation de s'intégrer dans la politique sociale d'un gouvernement qui ne faisait pas partie d'une même conception de la vie sociale. Ils ont donné un exemple moralement indéfendable mais surtout confirmant que pour certains les engagements moraux et les lois n'ont aucune valeur. Il est vrai qu'on pourrait partager la France en morceaux, l'un attaché à la loi, au travail à la valeur de l'individu et l'autre croyant que tout peut être foulé au pied et pour des hommes publics c'est là une vraie diffférence de culture et qui nous amènera à terme si nous n'y prenons garde à une vraie fracture de notre pays et à des émeutes sanglantes. On oublie trop souvent que les Français de souche sont profondément attachés à leur terre même s'il l'ont abandonnée matériellement; mais leur attachement aux valeurs de leur terre est demeuré, d'où le progrès de l'extrême droite qui défend une culture, même si ce mouvement y a ajouté des idées inacceptables, qui ont fait que son score, bien qu'important, a été limité, en raison même de ses idées extrémistes.

intrepide, le 18/05/2012

Répondre à ce commentaire

Tous les journalistes étant a gauche il ne faut pas s attendre a ce qu ils dénoncent leurs amis les ministres !

Schock, le 24/05/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique