logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

06/11/2011

Lettre à Rama Yade, qui dit des bêtises

rama-yade.jpgMadame,

je préférerais attendre que jeunesse se passe et montrer de l'indulgence envers quelqu'un qui a l'âge d'être ma fille. Mais vous avez été deux fois ministre, une fois ambassadeur, et il n'y a donc aucune raison de vous ménager.

Inteviewée jeudi dernier sur le plateau de Complément d'enquête, ce jour-là consacré à l'avenir de la jeunesse, vous avez directement accusé la génération des parents de porter une lourde responsabilité dans les difficultés que rencontrent leurs enfants.

Première accusation: nous les chouchoutons trop. "Si les jeunes ne s'indignent pas encore, c'est qu'ils sont sous la tutelle des familles. Nous sommes un pays méditerranéen, les familles jouent un rôle important, notamment pour loger les jeunes, pour payer les études. Cela agit comme un sédatif. C'est une sorte de mendicité familiale à laquelle les jeunes sont contraints aujourd'hui, parce qu'ils n'arrivent pas à trouver du travail."

Mon commentaire:

1/ Nous ne sommes pas un pays méditerranéen. Les Bretons, les Alsaciens, les gens du Nord, et bien d'autres apprécieront. La force de la France, c'est justement cette diversité, comparable à aucun autre pays d'Europe.

2/ Depuis quand faudrait-il s'excuser d'aider son enfant à faire des études, à se loger? Est-ce que ce n'est pas le devoir de base des parents?

3/ D'où sortez-vous l'idée que seuls les parents "méditerranéens" se saignent aux quatre veines pour aider leurs enfants à préparer leur avenir?

Deuxième accusation: nous sommes égoïstes. "Je dis aux générations précédentes d'être un peu plus solidaires avec la nouvelle génération. Je dis à la génération qui a connu les Trente Glorieuses et qui a aujourd'hui des retraites, de partager un peu le fardeau de la crise avec ses enfants."

Mon commentaire:

1/ Il faudrait savoir. Vous venez de reprocher aux parents de loger leurs jeunes et de leur payer des études.

2/ La génération qui "a des retraites", comme vous dites, est extrêmement solidaire, au point qu'on l'appelle "amortisseur de crise". Puis-je vous suggérer de vous renseigner? Par exemple auprès du Credoc et de son barême des solidarités familiales. Qu'il s'agisse de soutien moral, bricolage, travaux ménagers, aide à la garde d'enfants, participation financière, démarches administratives, don d'argent, prêt d'argent, soins à une personne dépendante, prêt d'un logement ou hébergement à domicile, ou enfin transmission d'un héritage par anticipation, à tous ces items, la génération des 60/69 ans (celle que vous incriminez) a le plus fort score de réponses positives.

3/ Cessez de fantasmer sur le montant des retraites de cette génération. Là aussi, renseignez-vous. Vous semblez bien connaître le taux de pauvreté chez les jeunes et c'est tout à votre honneur. Mais avant d'accuser, apprenez quelques chiffres, ça vous évitera d'être inutilement désagréable et blessante avec les millions de seniors qui, sans avoir grand chose, se débrouillent quand même pour aider les plus âgés, les plus jeunes et les beaucoup plus jeunes.

4/ A quoi jouez-vous en excitant les générations les unes contre les autres? Les jeunes le savent, leurs parents et leurs grands-parents aussi, il y a une grande règle dans la vie, c'est que personne ne gagne rien d'important aux dépens des autres. Les "Indignés" ne le sont pas contre leurs parents, ils le sont contre un système économique et financier dont le plus grand nombre souffre, et dont un tout petit nombre profite. Et leurs parents, leurs grands-parents sont indignés de cela, eux aussi.

Voilà, Madame, ce que je voulais vous dire. Vous avez eu des responsabilités au plus haut niveau, visiblement vous aspirez à en prendre d'autres. Vous allez avoir 35 ans, et vous avez certainement les moyens de votre ambition. Mais vous n'apporterez rien de bon au pays si vous ne choisissez pas de fonder vos propositions sur la vérité plutôt que sur les slogans.

Respectueusement

Geneviève Jurgensen

 

 

 

Commentaires

merci chère, madame d'avoir osé dire , avec le respect dû à une élue, ce que beaucoup de gens pensent .
Il est très facile d'accuser une genération (et même deux )des maux supportés par la troisième !
J'ai 64 ans et doit aider un fils sans emploi -pour lequel je subviens aux frais de logement -tout en faisant ce que je peux pour la generation suivante , (je loge gratuitement une petite fille chez moi)et j'ai encore ma maman ,qui Dieu soit loué vient aussi en aide à tous nos descendants de façons diverses.
Cette manière de présenter les choses par Madame Rama Yade, me rappelle les années où je travaillais ...infirmière en psychiatrie, la grande mode de nos savants docteurs était de culpabiliser les mamans des patients schizophrènes de l'état de leurs pauvres enfants!
Cela me mettait hors de moi qu'on accuse ces mères de leur comportement alors que ce comportement était consecutif à l'état de l'enfant .
difficile d'être naturel quand on tend le dos et qu'on veut éviter le clash...
Je tire de ces souvenirs et des discours un peu accusateurs de madame Yade , la même conclusion : C'est plus facile d'accuser les parents des "malades "que de les guerir!
avec mes remerciements, recevez mes salutations.

Écrit par : josette | 06/11/2011

bravo, c'est exactement ce que j'ai ressenti en regardant l'émission, mais je n'aurai pas pu le dire aussi bien que vous. J'aime bien vos commentaires sur l'actualité.

Écrit par : GORON-CHANIETliliane | 07/11/2011

Merci pour ce commentaire qui se fonde sur la réalité , l'entraide entre les générations , j'ai 61 ans je 'occupe de maman , je fais le maximum pour aider ma fille et mes petits enfants ( garde , devoirs ..) et du Sud de la france au Nord de la France , nous avons tous et toutes le même respect pour les plus jeunes et nos aînés .Oui, ces propos sont blessants et rabaissent ce que nous faisons , sans même nous poser de question, avec naturel .La solidarité et l'amour de notre famille est le fondement même d'une société , notre devoir accompli sans arrière pensée , sans oublier l'aide apportée aux plus démunis .
dans notre entourage , voisins ou étrangers qu'importe .Des propos choquants que vous avez su relever en nous rendant notre dignité de mère de grand-mère , et nous sommes indignées qu'une jeune femme de 35 ans , plus jeune que ma fille puisse tenir publiquement de tels propos Merci à vous _

Écrit par : Desogere | 07/11/2011

Merci Madame de cette ferme mise au point. Il semble que madame Yade manie volontiers les lieux communs les plus stupides. J'appartiens à cette génération du baby boom sur laquelle tout le monde tombe, bien injustement car, comme celles qui l'ont précédée, elle fait face à ses responsabilités. Evidemment mon mari et moi sommes là pour nos enfants qui, à niveau d'études supérieur au nôtre, ont un niveau de vie nettement inférieur à celui que nous avions et que donc, nous aidons le plus possible. Nous sommes là pour ma mère de 91 ans . Mais j'ajouterais que, plus libres depuis notre retraite, nous sommes là aussi pour militer au nom de tous ceux qui n'en ont pas la possibilité car trop pris par leurs obligations. Nous avosn manifesté contre la réforme des retraites, je suis élue dans un conseil municipal etc..., bref contrairement à madame Yade nous espérons changer le monde pour qu'il soit meilleur et plus solidaire.

Écrit par : Marie | 10/11/2011

Bravo pour Madame Genevieve Jurgensen : Madame Yade est bien gentille, mais elle parle beaucoup trop sans réfléchir, elle est trop impulsive. Qu'elle soit dynamique est bien, mais ne suffit pas. De toute manière, elle n'a pas à juger les générations comme moi qui ont eu la chance de connaître "les 30 Glorieuses" : on n'y peut rien si on était là. Chaque génération connaît des problèmes différents. A l'âge de la jeunesse actuelle, on ne se baladait pas avec des téléphones portables dans les rues et autres choses du même genre.

Écrit par : Daniel | 11/11/2011

Bravo pour Madame Genevieve Jurgensen : Madame Yade est bien gentille, mais elle parle beaucoup trop sans réfléchir, elle est trop impulsive. Qu'elle soit dynamique est bien, mais ne suffit pas. De toute manière, elle n'a pas à juger les générations comme moi qui ont eu la chance de connaître "les 30 Glorieuses" : on n'y peut rien si on était là. Chaque génération connaît des problèmes différents. A l'âge de la jeunesse actuelle, on ne se baladait pas avec des téléphones portables dans les rues et autres choses du même genre.

Écrit par : Daniel | 11/11/2011

Il faut comprendre Rama YADE , attendre qu'elle mûrisse encore un peu et admette qu'elle s'est faite piégée dans les filets du "libéralisme sauvage" J'estime qu'elle n'est pas foncièrement mauvaise , qu'elle a fait fausse route et s'améliorera dans l'avenir... Mais que diable allait-elle faire dans cette galère ! (Molère scribit ou presque)

Écrit par : Christian DARCHY | 12/11/2011

Rien à ajouter aux flatteurs commentaires qui sont justifiés. Vous avez la plume facile et la finesse d'esprit. Bravo encore et continuez à être notre porte parole nous qui n'avons pas
toutes ces qualités.

Écrit par : HARDY | 14/11/2011

Bravo et merci de nous défendre aussi bien Madame Jurgensen.

Écrit par : Joelle Pereira de rezende | 14/11/2011

Pour aider les jeunes à trouver du travail, il faudrait que chaque département fasse une usine de son terroir et vende à l'étranger. Car chaque région a une spécifité. Il faut essayer d'innover et de chercher le savoir-faire des Francais; il faudrait ainsi embaucher les jeunes sans qualifications.

Écrit par : hainaut michelle | 03/12/2011

Bravo et merci de nous défendre aussi bien Madame Yade. Cré vingt dju, qué belle fèye ecco !

Écrit par : Charles | 19/04/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique