logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

06/11/2011

Formidables, Intouchables

La première fois que j'ai rencontré Philippe Pozzo di Borgo, c'est par un manuscrit qui m'est arrivé au courrier. Il avait, entre autres, envoyé son texte aux éditions Bayard, où j'étais éditeur. Je l'ai vite lu, et tout de suite appelé l'auteur. Nous avons fait affaire. Il ne demandait pas beaucoup d'argent, et il était prêt à laisser, comme je le lui suggérais, son adresse électronique à la fin de son livre. Je pensais, en effet, qu'après la lecture de ce témoignage, beaucoup de gens voudraient lui écrire directement.

un-episode-de-la-vie-de-philippe-pozzo-di-borgo-(au-centre)-devenu-tetraplegique-apres-un-saut-en-p.jpgPhilippe était alors proche de l'époque où son corps faisait encore des merveilles. L'accident avait eu lieu moins de huit ans plus tôt. (C'était un accident de parapente. Sur la photo, Philippe est au milieu). Il était encore plus proche de l'époque où Béatrice, son épouse bien-aimée, vivait, rayonnait. Et si dense que fût son livre, si combattif que fût Philippe, la douleur était encore cette montagne qu'il allait falloir gravir s'il voulait vérifier ce qu'il y avait de l'autre côté. Quelque chose d'acceptable, même paralysé des quatre membres, même veuf, ou rien? En d'autres termes: vivre en valait-il la peine?

Nous avons travaillé le manuscrit ensemble. Philippe fumait un peu, moi aussi, je lui tendais sa cigarette, j'allumais la mienne, je l'écoutais. Il allait avoir 50 ans. Il se souvenait d'un roman d'Elia Kazan sur ce sujet, "L'Arrangement", il aurait aimé le relire, mais il ne le trouvait chez aucun libraire. Je lui ai donné mon exemplaire. Quelquefois, quand on se parlait au téléphone et que j'avais besoin de poser un instant le combiné pour chercher un renseignement, je lui disais machinalement : "Bougez pas". Ca le faisait rire, avec un soupçon de tristesse.cr_eta_pozzo_c.jpg

Le livre est sorti, il a eu un succès plus que raisonnable. Dans son émission de France 3, Mireille Dumas a reçu Philippe et Abdel, celui qu'on appelle son "auxiliaire de vie"... Abdel, c'est la vie, oui. Mais pas vraiment auxiliaire.

Tout cela, c'était il y a dix ans. Aujourd'hui, Philippe Pozzo di Borgo, c'est François Cluzet dans "Intouchables". Et Abdel, que Phlippe appelle son "diable gardien", c'est Omar Sy. La France entière les découvre et les aime. On fait la queue devant les 500 salles où le film est distribué, on rit pendant la projection, on applaudit à la fin. Et on pense à ce drôle de duo, longtemps après être sorti de la salle.



J'ai revu Philippe Pozzo di Borgo il y a une dizaine de jours. Nous avons déjeuné longuement. Je lui ai dit "Ce film, je l'aime parce qu'il ne ment pas. On rit, mais les deux acteurs savent montrer quand même leur désespoir." Philippe a hoché la tête: "Oui. Et la solitude."

 

 

1697616_c48e85c2-04dc-11e1-853b-00151780182c.jpg

 

 

Son livre est ressorti, il connaît une seconde vie et vole vers un immense succès. Il a d'ailleurs gardé son titre original, "Le Second souffle", qui lui va mieux que jamais. Sur la dernière page, Philippe a laissé son adresse électronique. Il n'a pas peur d'être submergé par les messages, par les demandes de contact. Le cap des 60 ans, qu'il vient tout juste de passer, semble avoir été moins difficile que celui de la cinquantaine. Grâce à sa nouvelle épouse, sans doute, et à Essaouira (l'ancienne Mogador!) où il s'est installé, pour profiter d'un climat idéal pour lui.

Mais aussi parce que, de l'autre côté de la montagne, gravie au fil des ans, il a découvert un monde habitable. Pas celui dont il rêvait, bien sûr. Pas un monde où on ne pleure jamais. Mais un monde où un homme comme lui, à qui le destin a tout pris, se sent soudain capable de tout donner.

A bientôt, Philippe, j'étais contente de vous revoir.

 

images.jpeg

 

 

Commentaires

Bonjour,
J'ai vu le film "Intouchables" hier après midi avec ma fille.
Le rire était la vedette de la salle tout au long du film, je riais aux larmes ce qui m'arrive rarement (car je ne suis pas très bon public sur les films dits amusants).
Réussir à faire d'une tragédie un film comique, ou à aucun moment le côté dramatique de la situation n'a été abordé autrement qu'en dérision, est un exploit !
Je recommande de film à tous les "j'suis fatigué, je souffre, j'en peux plus, si tu savais....".
Je ne suis sortie de la salle tous à fait identique qu'au moment où je suis rentrée, j'étais bouleversée, mais il reste au fond de moi des moments de bonheur difficiles à expliquer.
Merci aux deux acteurs de talent.

Écrit par : Michèle | 07/11/2011

De passage en France, j'ai vu « Intouchables » dans une petite salle d'Avranches en Normandie. Quel film !
Oui, j'ai ri aux larmes pendant tout le film. Mais quelques larmes me sont montées aux yeux lors des scènes qui nous montrent cette "Mama" africaine, son parcours et sa vie en France. Belle leçon de courage et d'abnégation !
Tout au long du film, j'ai guetté les fautes de goûts dans le scenario ou les dialogues. Rien ! Ce film est une merveille de drôlerie et de sensibilité et je souhaite une belle carrière à Omar Sy. Il le mérite.
Quant à François Cluzet, il avait montré son talent d'acteur dramatique dans « Le dernier pour la route ». Son rôle d'alcoolique qui tente sa rémission était d'une très grande force. Dans « Intouchables » il atteint une sorte de sommet dans l'art de jouer un personnage hors du commun.
Merci de m'avoir fait connaître Philippe Pozzo Di Borgo et Abdel. Belle leçon, vécue dans la vraie vie.

Écrit par : Marc, l'Africain | 07/11/2011

Chère Geneviève,
"Intouchables", un film magnifique, des acteurs formidables, avec une mention spéciale pour Omar Sy bien éloigné de ses "Services Après Vente", un grand acteur en devenir !
Nous nous sommes régalés à voir ce film qui mérite son succès.
Après avoir lu votre article sur Philippe Pozzo di Borgo et son ami Abdel, j'ai commandé son livre "Le Second Souffle", que j'attends avec impatience.
Je vous embrasse.
PS : j'en profite pour dire un grand merci pour le numéro Notre Temps de décembre consacré à Noël, tous les reportages étaient magnifiques. Félicitations à toute l'équipe.
"Bon bout d'an", comme on dit chez nous en Provence.

Écrit par : Monique | 14/11/2011

j'ai rarement vue un blog aussi riche.......bravo

Écrit par : yvon | 14/11/2011

J,ai vu le film hier, je suis d'accord avec les commentaires précédents : rires, dérision mais aussi émotion.
Je me suis dit tout de même que l'argent arrangeait bien les choses même si il n'enlève ni la douleur ni la solitude.
En sortant de la salle, j'ai croisé une jeune femme en fauteuil roulant, elle sortait de l'ascenseur alors que je l'attendais, ça m'a surpris et ça l'a fait rire, alors j'ai ri moi aussi en la regardant bien dans les yeux et j'ai eu l'impression que quelque chose passait...
Merci au film, aux acteurs et au Philipe d'origine, j'ai envie aussi de lire son livre.
Jocelyne

Écrit par : Lisiecki | 14/11/2011

Comme un événement qu'il va falloir aller voir ! amitiès

Écrit par : ventdamont | 15/11/2011

Je me suis décidée à aller voir ce film malgré mes craintes, je suis maman de 2 garçons handicapés et au quotidien c'est du lourd ... je n'ai aucun regret, j'ai adoré ce film qui va au delà du handicap, qui parle de bien plus que cela et qui me rappelle cette question mille et mille fois posée: à quoi ça sert de vivre ?
Cette maman qui traîne ses sacs et ses enfants est si touchante ... c'est pas facile de vivre pour personne ... vivre sert à vivre tout simplement pour un sourire, un baiser, un gâteau ... il faut juste s'en souvenir au moins une fois par jour.
Merci à ce film.

Écrit par : fab | 19/11/2011

Enfin un blog "qui se tient" i.e intéressant et écrit avec goût ! Merci beaucoup .
Je reviendrai .

Écrit par : claudia Binet | 20/11/2011

Permettez-moi de vous adresser en guise de commentaire, celui de mon blog. ( Intouchables est en deuxième partie du dernier post.)http://icietmaintenantlecorps.blogspot.com/

Écrit par : Else(Brigitte Papleux) | 23/11/2011

Moi et mon mari avons beaucoup aimé le film, et encore plus d'avoir pu "connaître" les authentiques personnages de Philippe et Abdel au fil des reportages à la télé ou dans le Net. Une chose me frappe, c'est l'extraordinaire expression des yeux de Philippe. Yeux rieurs et on a envie de rire avec lui. Yeux humides, mélancoliques, et l'émotion nous étreint lorsqu'il parle de Béatrice. J'ai aimé cette histoire d'une rencontre très improbable entre ces deux êtres que tout sépare ... sauf la soif de vivre. Car si cette histoire a pu se poursuivre ainsi jusqu'à aujourd'hui où Philippe vit avec sa femme et ses deux filles, c'est bien parce que Philippe et Abdel ont tous deux eu, au moment de leur rencontre, un état "de vie", un état "de caractère", un état de "psychologie" qui ont "smatché". Tous les deux ont fait ce pas difficile vers l'autre. Au-delà de l'histoire de ce terrible handicap, c'est cette rencontre qui m'a bouleversée. Avoir vu le film ne pouvait que nous donner envie d'en savoir davantage. Et bien sûr que je lirai le livre !

Écrit par : monique de sunset | 25/11/2011

je suis allé voir le film, car le sujet m'intéressais beaucoup. je suis sorti plein d'énergie, merci.
j'ai été ambulancier et ces moments de vie, je les ai ressenti auprès des personnes dont j'ai eu a m'occuper, mais là j'ai eu l'impression de les vivre vraiment j'étais dans le film (moments rares).
votre histoire est une ode à la vie et le film un repas à savourer de l'entrée au dessert, on ressort avec son bon goût à la bouche et envie de le partager avec les autres.
Philippe Pozzo Di Borgo et Abdel, sont exeptionnels, j'ai eu l'occasion de rencontrer des abimés de la vie qui eux aussi étaient des exeptionnels, je pense que ce film va donner envie aux non exeptionnels de rencontrer des Philippe Pozzo Di Borgo et Abdel qui habitent à côté de chez eux pour les aider à aller voir de l'autre côté de la montagne.

Écrit par : TOURNAT | 19/12/2011

Bonjour
Le mois dernier, j'ai réussi à décider mon époux à m'accompagner au cinéma voir Les Intouchables. La 1ère fois en 25 ans.. Il est parti rejoindre les étoiles ce 12 01 2012 A 12h21 en parapente.. Ils ont dit "mort naturelle", je ne comprends pas, mais j'aurais tellement voulu envoyer un ptit mot sans l'ennuyer à Mt Philippe Pozzo, car je n'arrive pas à m'enlever de la tête, même si c'est égoïste, que j'aurais préféré le garder près de moi, même avec un handicap! On me dit: "va voir un psy"... N'importe quoi ! j'ai juste besoin de savoir pourquoi à 61 ans il m'a dit "A d'taleur" ! Et que je ne l'ai pas revu. Je sais que s'il avait eu un choix pour la fin de sa vie, une attaque cardiaque en plein vol lui aurait plu, mais pour moi c'est très dur.. je ne demande pas que l'on pleure car il avait horreur de cela.

Écrit par : lejard | 05/02/2012

Très beau film sur la différence et le handicap ils vont s'apprivoiser mutuellement, chacun fait,un pas vers l'autre Driss apporte son franc parler et sa joie de vivre. Un film INOUBLIABLE, rire, tendresse, émotion, A voir absolument, courez voir ce très très beau film.

Écrit par : janilou | 08/03/2012

Bonjour à tous,
Je suis d'accord avec tous le monde, j'ai adoré Intouchables, qui est un film génial et j'aimerais envoyer un message de remerciement a M Pozzo di Borgo.
Pouvez vous me communiquer son contact svp?
Par avance merci.
Merci de votre compréhension.
Bonne journée.
Bien à vous.

Écrit par : Louis Augustin | 29/03/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique