logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

24/07/2011

Le Tour est joué

Premier signe que le Tour n'était pas loin: impossible de trouver L'Equipe. Le marchand de journaux avait calculé trop court, dès 9 h du matin, tout le monde s'était rué dessus!

Deuxième signe: les camping-cars. Deux jours à l'avance, ils sont en place. Il fait froid, la brume est épaisse, mais sur une quinzaine de kilomètres et souvent sur deux rangées, les camping-cars sont montés sur cale, certains propriétaires ont sorti les drapeaux, les autres attendent leur heure.

photo.JPG

 

 

On croit que le Tour, c'est une foule fervente, familiale, on croit que le Tour c'est la caravane qui fait pin-pon et qui jette des casquettes par dessus bord, on croit que le Tour c'est courage et dopage, et le Tour c'est tout cela. Mais pas seulement. Pour ceux qui y étaient montés à pied, là-bas tout en haut, l'étape du Galibier, ce fut d'abord un chemin pierreux, désert, qui serpente au flanc de la montagne.


route-15.jpg

Il ne faut pourtant que deux heures pour arriver au sommet, et sans se presser. J'avais craint que par centaines les supporters ne le prennent d'assaut, mais à 10 heures du matin, il n'y avait personne.

 

On pouvait s'arrêter de temps à autres et se retourner pour considérer, rêveur, l'incroyable effort qu'il fallait fournir à l'époque où les cyclistes du Tour empruntaient cette ancienne route pour franchir la ligne d'arrivée.

 


Et tandis qu'une petite voix en moi chuchotait: "Plus personne ne ferait ça, aujourd'hui", j'ai entendu un léger bruit de pneus, derrière le tournant, et un cycliste m'est apparu.

Cycliste face.jpg

 

 

Comme je lui disais: "Bravo, c'est formidable", il m'a répondu, même pas essoufflé:

"Un plaisir. Je fais ça tous les jours."

Un type qui vous parle sans mettre pied à terre en grimpant le Galibier par l'ancienne route, il ne triche pas, c'est un vrai cycliste.

 

Il a continué son chemin, je l'ai suivi des yeux jusqu'au bout. Il ne s'est même pas mis en danseuse.

Cycliste dos.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une fois là-haut, on s'est retrouvés entre nous, quelques milliers de piétons et  cyclistes venus pour le centenaire de l'étape, la plupart via la nouvelle route du Galibier, fermée aux voitures bien entendu.

Qu'ils peignent sur la route le nom de leur champion ou qu'ils se reposent simplement, bien couverts dans le froid, laissant perdre leur regard vers le fond de la prodigieuse vallée, tous étaient là pour soutenir Thomas, Frank, Andy ou un autre, pour voir le paysage si beau, pour aimer entendre les étrangers l'admirer eux aussi, pour dire qu'on y était...

 

Quand la caravane est passée, on s'est tous découvert une âme d'enfant, au point que j'ai photographié mon butin... Pas mal, pour une première fois.

 

Butin.jpg

 

 


Et puis j'ai photographié le maillot jaune, quand même! C'était moins d'une minute avant l'arrivée, et Thomas réduisait son écart de tour de roue en tour de roue, il a été formidable, on a hurlé de joie à son passage, et encore hurlé quand les hauts-parleurs ont annoncé qu'il gardait le maillot!

Thomas.jpg

Je sais que c'est sot, d'afficher ma photo de notre héros, il y en a eu de bien meilleures dans la presse. Mais c'est une joie d'attraper, sur la pointe des pieds, les bras tendus par dessus la foule, celui qu'on est venu soutenir.

Dans la foule il y avait la chienne Gipsy, placide admiratrice, que sa maîtresse avait revêtue d'un maillot à pois rouges, le maillot du grimpeur. Et pendant la descente,Gipsy.jpgd'ailleurs, en souriant aux vaches, je me suis dit que les animaux ajoutaient toujours une sorte de note paisible à un rassemblement, ou à un paysage.

Mais ce que je préfère ne pas montrer, c'est ce que les propriétaires de camping-cars ont laissé derrière eux d'ordures sur autant de kilomètres qu'ils en avaient occupés depuis 48 heures. Pas tous, évidemment, mais beaucoup, beaucoup d'entre eux.

 

C'est vraiment dommage.

 



Commentaires

y'avait longtemps que je n'avais pas regardé le tour (à la télé). plus de "spectacle", de belles échappées, du suspense ect ... cette année je me suis reprise au jeu et j'ai adoré ces RV de fin d'après-midi ! je ne sais s'ils sont encore doppés jusu'aux narines, mais bon, j'ai pris beaucoup de plaisir. merci les coureurs.
et bravo pour cette note ! (je suis montée en rando au Ventoux en mai, et aussi vu beaucoup de cyclistes amateurs sur la route : bravo à eux !)

béatrice

Écrit par : beatrice | 31/07/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique